Sondage présidentielle : Macron accuse le coup | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Sondage présidentielle : Macron accuse le coup
©Thomas SAMSON / AFP

Moins d'un mois

Sondage présidentielle : Macron accuse le coup

Si l'ancien ministre reste solide deuxième des intentions de vote, il perd deux points en trois jours.

La présidentielle est loin d'être tranchée. En témoigne, cette petite chute d'Emmanuel Macron dans l'étude Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France, publiée ce mardi. Si le candidat d'En marche reste qualifié pour le second tour, il passe de 26% à 24% des intentions de vote, en l'espace de trois jours. De son côté, Marine Le Pen reprend la main avec 25% des intentions de vote (stable). Derrière, François Fillon reprend un point avec 18% des suffrages. Il est talonné par Jean-Luc Mélenchon (14%) et Benoît Hamon (12%).

Mais la grande inconnue reste la participation. Seuls 65% des électeurs ont l'intention d'aller voter le 23 avril ce qui peut modifier le résultat. D'ailleurs, 41% des personnes interrogées et certaines d'aller voter affirment que leur choix pourrait encore changer d'ici au jour du vote. Les électeurs de Benoît Hamon et ceux d'Emmanuel Macron sont ainsi les plus indécis.

Enquête Ipsos Sopra-Steria pour France Télévisions et Radio France réalisée du 25 au 27 mars 2017 auprès de 1 005 personnes inscrites sur les listes électorales, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Échantillon interrogé par internet. Méthode des quotas : sexe, âge, profession de l’individu, région, catégorie d’agglomération.

Lu sur FranceInfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !