Sondage présidentielle : Emmanuel Macron devrait débuter son quinquennat avec un niveau de confiance historiquement faible | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Sondage présidentielle : Emmanuel Macron devrait débuter son quinquennat avec un niveau de confiance historiquement faible
©ERIC FEFERBERG / AFP

Présidentielle 2017

Sondage présidentielle : Emmanuel Macron devrait débuter son quinquennat avec un niveau de confiance historiquement faible

Selon un sondage Ipsos / Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France, le candidat d'"En Marche !", Emmanuel Macron l'emporterait toujours avec 60% des suffrages exprimés à seulement cinq jours de la présidentielle.

Un nouveau sondage Ipsos / Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France annonce une large victoire du candidat d'"En Marche !" avec 60% des suffrages exprimés à seulement cinq jours du deuxième tour de la présidentielle face à Marine Le Pen.

Emmanuel Macron serait, sans surprise, le principal bénéficiaire du report de voix au deuxième tour de l'élection présidentielle et conserve son statut de favori. Il bénéficierait des voix de 76% électeurs de Benoît Hamon, 47% de ceux de Jean-Luc Mélenchon et 49% de ceux de François Fillon. Au contraire, Marine Le Pen, selon ce sondage, ne devrait compter que sur 19% des voix de Jean-Luc Mélenchon, 5% des électeurs de Benoît Hamon et 25% des votes en faveur de François Fillon.

L'abstention ou le vote blanc devrait concerner 34% des mélenchonistes, 19% des hamonistes et 26% des fillonistes.

Un niveau de confiance historiquement faible

Les Français, selon ce sondage Ipsos / Sopra Steria feraient plus confiance à Emmanuel Macron pour traiter les questions européennes, la lutte contre le chômage ou encore le thème de la moralisation de la vie publique. Au contraire, ils feraient plus confiance à Marine Le Pen pour traiter des questions d'immigration, de lutte contre le terrorisme, la délinquance et la réduction des inégalités sociales.  Un enseignement important de ce sondage est que le candidat d'"En Marche !" devrait débuter son quinquennat avec un niveau de confiance historiquement faible. Seulement 20% des Français interrogés "souhaitent vraiment" qu'Emmanuel Macron soit élu face à Marine Le Pen alors que 40% pensent " qu'il vaudrait mieux que ce soit lui que Marine Le Pen" et que les 40 derniers pourcent "souhaitent vraiment qu'il soit battu".

Une participation stable

Autre enseignement du sondage, malgré le contexte de défiance généralisé, les Français devraient être au nombre de 75% à aller voter. La participation devrait être donc stable par rapport au premier tour avec seulement 2.5% de participation en moins. 

Enquête réalisée les 28 et 29 avril 2017 auprès de 1 504 personnes inscrites sur les listes électorales (dont 918 certaines d’aller voter et exprimant une intention de vote), constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Échantillon interrogé par Internet. Méthode des quotas.

 

 

 

Lu sur Francetvinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !