Sondage : les Français très partagés sur les réformes Macron | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Sondage : les Français très partagés sur les réformes Macron
©TIZIANA FABI / AFP

Paradoxe

Sondage : les Français très partagés sur les réformes Macron

D'après un baromètre Odoxa, les Français pensent que le chef de l'Etat a raison de faire des réformes mais qu'elles ne vont pas dans le bon sens.

En août dernier, Emmanuel Macron avait provoqué un mini tollé en déclarant que "les Français détestaient les réformes". Selon un baromètre réalisé par Odoxa pour Aviva, Challenges et BFM Business, c'est vrai…tout en étant faux.

Ainsi, près des deux tiers des Français (64%) jugent que le président de la République a raison de vouloir réformer en profondeur notre modèle économique et social. Ils sont même 95% à le penser pour les sympathisants de LREM, 83% chez les sympathisants de droite, et 60% chez les sympathisants de gauche. Par ailleurs, ils sont même 60% à penser qu’il ira au bout de ses réformes. Qui plus est, un tiers (33%) des personnes interrogées estiment que lesdites réformes sont menées au bon rythme et 26% pensent même qu'il ne va "pas assez loin". 

Ce serait plutôt en termes de contenu que le bât blesse. En effet, 61% des Français jugent que les décisions économiques prises par l'exécutif  ne vont pas dans le bon sens (62% à gauche, 59% à droite hors FN, et 77% auprès des sympathisants FN).

Conséquence : à la question, "depuis ces dernières semaines, êtes-vous plutôt confiant ou plutôt moins confiant concernant l'avenir économique de la France ?, les sondés sont 63% à être pessimistes, une chute de 18 points par rapport au sondage effectué il y a deux mois, début juillet 2017.

Lu sur BFM

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !