Somme : le septuagénaire meurtrier présumé de Roye "avait 2,28 g d'alcool dans le sang" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Somme : le septuagénaire meurtrier présumé de Roye "avait 2,28 g d'alcool dans le sang"
©Reuters

L'enquête avance

Somme : le septuagénaire meurtrier présumé de Roye "avait 2,28 g d'alcool dans le sang"

L'homme de 73 ans, en garde à vue ce mardi, aurait tiré à 36 reprises.

Il s'agirait d'un réglement de compte. Une fusillade a éclaté le 25 août à Royes dans la Somme et fait 4 morts dont un bébé de 6 mois. Deux personnes ont été blessées dont un enfant de 3 ans, qui serait sorti du bloc opératoire sans que son pronostic vital ne soit engagé. Les premiers coups de feu auraient été tirés vers 16h30 dans un camp de gens du voyage situé près de l'A1. Une deuxième fusillade aurait ensuite éclaté à l'arrivée des gendarmes faisant un blessé grave et un mort parmi les effectifs déployés.

A lire aussi : Somme : une fusillade fait quatre morts dont un bébé, des blessés dont deux gendarmes, des journalistes frappés

Bernard Farret évoque "un différend" survenu il y a un an, "avec des propos échangés entre la famille [des victimes] et lui". A l'époque, ce "différend" avait nécessité l'intervention de la gendarmerie, précise le magistrat. Le procureur d'ajouter : "On peut évaluer le nombre de tirs de l'individu à environ 30", Il a confirmé églement que l'enfant âgé de 3 ans "serait en état stationnaire". Bernard Farret a d'autre part évalué le nombre de coups de feu tirés par le septuagénaire à "environ 36", lors d'un court point de presse. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !