SNCF : les lourdes conséquences financières de la grève de 2018 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
SNCF : les lourdes conséquences financières de la grève de 2018
©PASCAL PAVANI / AFP

Facture salée

SNCF : les lourdes conséquences financières de la grève de 2018

Le bénéfice net de la compagnie ferroviaire a été divisé par dix en 2018. La SNCF a indiqué que la grève "perlée" contre la réforme menée par Emmanuel Macron et le gouvernement d'Edouard Philippe était directement liée à ces mauvais chiffres.

La SNCF a publié ce jeudi 28 février ses résultats pour l'année 2018. La grève contre la réforme menée par le gouvernement a eu un effet néfaste sur les comptes de l'entreprise. 

La grève perlée du 3 avril au 28 juin 2018 a coûté 890 millions d'euros de manque à gagner de chiffres d'affaires pour la SNCF. Selon les calculs de la direction, la marge opérationnelle a été privée de 770 millions d'euros. 

Le groupe a connu un bénéfice net de 141 millions d'euros en 2018, contre 1,5 milliard en 2017.

Le chiffre d'affaires du groupe en 2018 s'établit à 33,3 milliards d'euros. 

La direction de la SNCF se montre néanmoins optimiste pour l'année 2019 avec une croissance qui pourrait s'établir à 4%.

La SNCF a réalisé 530 millions d'économes ce qui a permis de limiter l'impact négatif des grèves sur le plan financier. 

La compagnie ferroviaire s'est engagée à "baisser ses coûts pour baisser ses prix". 700 millions d'euros d'économies supplémentaires sont attendus. Le montant global des investissements va également dépasser les 10 milliards d'euros.  

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !