SNCF : Elisabeth Borne dénonce la grève "politique" de la CGT et SUD | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
SNCF : Elisabeth Borne dénonce la grève "politique" de la CGT et SUD
©FRED DUFOUR / AFP

Déraison

SNCF : Elisabeth Borne dénonce la grève "politique" de la CGT et SUD

Pour la ministre des Transports, les deux organisations mène une "grève politique » qui n'a pas pour but la défense du service public.

Alors que la CGT cheminots a annoncé ce vendredi 15 juin qu’elle souhaitait poursuivre pendant le mois de juillet la grève entamée il y a trois mois pour protester contre la réforme ferroviaire, la ministre des Transports, Elisabeth Borne, dénonce ce dimanche dans le Parisien ce mouvement. 

Pour elle, cette posture n'est pas dans l'intérêt des cheminots. "Le sens du combat de la CGT-Cheminots, son leader l’a dit très clairement, ce n’est pas la défense du service public, ce n’est pas la défense des cheminots, c’est une contestation du gouvernement. Leur grève est une grève politique", dénonce-t-elle. "Il faut que SUD et la CGT sortent de cette posture. Après la semaine du bac, est-ce que l'objectif, c'est de perturber les vacances des Français ?" demande la ministre. 

Alors que la réforme ferroviaire a été définitivement adoptée cette semaine au Parlement, la ministre affirme que "la CFDT et l’Unsa, même si elles ne partagent pas les principes de la réforme, ont noté que des garanties avaient été données aux cheminots dans la loi sur la base de leurs propositions". Pour elle, "la réforme est terminée. Maintenant, une nouvelle page s’ouvre avec la négociation collective au niveau de la branche ferroviaire entre les syndicats et l’UTP (NDLR : Union des transports publics et ferroviaires, représentant le patronat). Le gouvernement a fini sa part de la réforme."

Les syndicats sont d'ailleurs sortis divisés de la première réunion avec l'UTP, vendredi : la CGT Cheminots a dénoncé une "provocation" tandis que CFDT et Unsa ont vu des avancées. 

Lu dans Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !