424 sites Internet fermés en 2010 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
424 sites Internet
fermés en 2010
©

Toile

424 sites Internet fermés en 2010

8 196 sites douteux ont été signalés au cours de l'année dernière via l'association des fournisseurs d'accès.

Point de Contact, le site mis en place par l'Association des Fournisseurs d'Accès et de Services Internet (AFA) a reçu plus de 8 000 signalements concernant des sites suspects en 2010.

Selon Le Figaro, "le site a enregistré pas moins de 8196 signalements suspects en 2010, soit un bond de 7,5% par rapport à l'année précédente. Il s'agit d'une véritable explosion au regard des 300 ou 400 messages reçus lors de sa création (...). L'analyse des principales tendances constatées met en évidence la montée en puissance des contenus violents. Mettant en scène des scènes de mort, de mutilation ou encore de passage à tabac, ils ont flambé de 173 % en une seule année."

Mais l'AFA nuance ce bilan très sombre : "Pourtant, en proportion, on remarque par rapport à 2009 une diminution de 12 % des contenus qualifiés de potentiellement illicites par le Point de Contact sur le nombre total de signalements reçus : les internautes ont cru déceler plus de contenus illégaux qu’ils n’en n’ont rencontrés en réalité lors de leur navigation en 2010".

L'AFA explique en détail les divers signalements : "Pédopornographie : 3428 contenus ont été signalés à la hotline, et 550 qualifiés de potentiellement illégaux par les analystes de contenus, soit une baisse de 5,6 % en proportion par rapport à 2009. Pornographie accessible aux mineurs : 1586 contenus ont été signalés à la hotline, et 1303 qualifiés de potentiellement illégaux par les analystes de contenus, soit une baisse de 93 %. Racisme et xénophobie : 2309 contenus ont été signalés à la hotline, et 352 qualifiés de potentiellement illégaux par les analystes de contenus, soit une baisse de 4%. Promotion de la violence : 803 contenus ont été signalés à la hotline, et 67 qualifiés de potentiellement illégaux par les analystes de contenus, soit une baisse de 2 %. Terrorisme :  70 contenus ont été signalés,  et  5 qualifiés de potentiellement illégaux par les analystes de contenus, soit une baisse de 17 %."

"En France, 832 contenus transmis aux policiers et gendarmes de l'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC). Les investigations se sont soldées par la fermeture de 424 sites.", ajoute Le Figaro.

L'action de l'AFA ne se limite pas à la France, elle précise que "près de 60 % des contenus de pornographie enfantine signalés à la hotline américaine ont  été retirés en 2010, ainsi que 55 % des contenus de ce type envoyés aux hotlines russes. En Asie, 61 % des contenus pédopornographiques signalés ont été retirés."

L'Association des Fournisseurs d'Accès et de Services Internet (AFA) a été crée en 1997. Le site Point de Contact, "service d'assistance en ligne luttant contre la pornographie enfantine et l'incitation à la haine raciale"  a été ouvert en 1998. Une charte des prestataires de services d'hébergement en ligne et d'accès à Internet concernant les "contenus odieux" a été signée au ministère de l'Industrie en juin 2004.

Lu dans Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !