Si l'élection présidentielle avait lieu aujourd'hui, François Hollande ne serait pas au second tour | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Si l'élection présidentielle avait lieu aujourd'hui, François Hollande ne serait pas au second tour
©

Fiction

Si l'élection présidentielle avait lieu aujourd'hui, François Hollande ne serait pas au second tour

Un sondage OpinionWay-Le Figaro-LCI a refait le match de l'élection présidentielle de 2012 avec les mêmes acteurs. Résultat : Sarkozy 29%, Marine Le Pen 25%, François Hollande 19%.

Un 21 avril 2002 bis. Voilà ce que donnerait l'élection présidentielle de 2017 si elle avait lieu aujourd'hui. Un sondage OpinionWay-Le Figaro-LCI a refait le match de l'élection présidentielle de 2012 avec les mêmes acteurs. Résultat : Sarkozy 29%, Marine Le Pen 25%, François Hollande 19%. Pas vraiment une surprise au vu de la méga claque reçue par la gauche aux élections municipales mais quand même. Un président qui ne franchit pas le cap du second tour est inédit. Dans Le Figaro, Bruno Jeanbart, de l'Institut OpinionWay analyse cette enquête. "C'est la première fois qu'un président est aussi en difficulté dans un sondage, et que le FN est aussi haut dans des rapports de force de premier tour à mi-mandat" dit-il.

Dans ce schéma, Nicolas Sarkozy l'emporterait au second tour par 67% des voix contre 33% à Marine Le Pen. L'Institut s'est aussi penché sur un match entre la présidente du FN et le chef de l'Etat. Le résultat est en faveur du président de la République mais 54% des voix contre 46% seulement. Enfin le duel Hollande-Sarkozy du second, tournerait à l'avantage de l'ancien président (61% - 39%). 

Le journal écrit aussi que "le chef de l'Etat fait donc l'objet d'un rejet toujours plus installé dans l'opinion. Notre sondage enregistre d'ailleurs une chute en ligne droite - sans la moindre fluctuation - de popularité de François Hollande depuis octobre 2012. Seuls 17% des Français se disent contents de lui aujourd'hui". "L'étude des indicateurs de satisfaction détaillés est négatif dans tous les domaines, y compris sur la défense des intérêts de la France à l'étranger" note encore Le Figaro. Un sondage qui risque de faire du bruit à l'Elysée et au-delà. Certains diront "qu'avec des si", mais tout de même...

Lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !