SFR : les parents homosexuels bénéficieront d'un congé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
SFR offre un "congé de parentalité" pour ses collaborateurs en couple avec une personne du même sexe
SFR offre un "congé de parentalité" pour ses collaborateurs en couple avec une personne du même sexe
©Reuters

Nouvelle offre

SFR : les parents homosexuels bénéficieront d'un congé

Le groupe de télécommunications SFR a décidé d'ouvrir dès samedi 1er septembre un "congé de parentalité" à ses collaborateurs vivant en couple avec une personne du même sexe, pour l'arrivée d'un enfant.

SFR a dit oui. Le groupe de télécommunications a accepté d'accorder "un congé de parentalité" aux couples homosexuels de son entreprise sous certaines conditions. "Les collaborateurs pourront bénéficier d'un congé de parentalité de 11 jours calendaires s'ils ont une ancienneté de plus de six mois et leur rémunération sera maintenue pendant le congé", a expliqué une porte-parole du groupe à l'AFP. Néanmoins, la portée d'une telle mesure reste très limitée puisque seulement deux personnes seraient concernées sur 10.000 collaborateurs.

La porte-parole a, d'ailleurs, affirmé que "pour l’une d’elles, sa compagne accouche en décembre et elle pourra prendre un congé à partir de l’accouchement, pour l’autre personne, il existe un projet d’adoption, mais ce n’est pas encore fait".

Réagissant à cette nouvelle, l'association Homosphère, réunissant les gays, lesbiennes, bisexuels et transgenres de SFR, s'est félicité de "cet aboutissement". Pour autant, elle "s'interroge sur le fait que des salariés éprouvent encore le besoin de se cacher par crainte des conséquences négatives sur leur carrière et leurs conditions de vie". Selon Homosphère, il est difficile voire impossible "de trouver chez SFR des bénéficiaires de ce congé prêts à témoigner à visage découvert". Afin d'y remédier, l'association demande "des actions comme la signature d'une charte de lutte contre l'homophobie ou une sensibilisation de tous les salariés par une communication régulière".

Lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !