Seulement 1 à 2% des salariés de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris ne se sont pas du tout fait vacciner | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Martin Hirsch
Martin Hirsch
©Capture d'écran Radio France

Coronavirus

Seulement 1 à 2% des salariés de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris ne se sont pas du tout fait vacciner

Les salariés des hôpitaux et des Ehpad de France pourront être suspendus, sans rémunération s'ils ne sont pas vaccinés

Quand on regarde l'AP-HP, le 12 juillet, qui est la date de l'annonce [par Emmanuel Macron de l'obligation vaccinale, notamment pour les soignants], on dénombrait à peu près 70% de nos équipes, toutes professions confondues, qui avaient fait au moins une première dose", a rappelé Martin Hirsch,  le directeur général, sur le plateau de France Info Radio.

"Aujourd'hui, on est au-dessus de 95%", a-t-il souligné. Selon lui, "on sait qu'on a entre 1 ou 2% de personnes [à l'AP-HP] qui ne sont pas du tout fait vacciner""Elles le seront peut-être dans les 48 heures".

La vaccination aurait permis d'éviter à peu près 5.000 contaminations dans le personnel de l'AP-HP, selon Martin Hirsch.

À compter de mercredi, tous les salariés des hôpitaux et des Ehpad de France pourront être suspendus, sans rémunération, dans le cas contraire.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !