Servier : amende de 331 millions d'euros au laboratoire français pour abus de position dominante | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Servier : amende de 331 millions d'euros au laboratoire français pour abus de position dominante
©

Gros chèque

Servier : amende de 331 millions d'euros au laboratoire français pour abus de position dominante

La Commission européenne a également sanctionné 5 fabricants de médicaments génériques.

Servier a été sanctionné. Le laboratoire pharmaceutique français a été jugé responsable par la Commission européenne d'avoir freiné l'entrée sur le marché de versions génériques de son médicament cardiovasculaire, le Périndopril. Il s'est donc vu infliger ce mercredi une amende de 331 millions d'euros pour abus de position dominante.

"Grâce à l'acquisition de technologies et à une série d'accords amiables concernant des brevets conclus avec des concurrents fabricants de génériques, Servier a mis en oeuvre une stratégie visant à exclure ses concurrents et retarder l'entrée sur le marché de médicaments génériques meilleur marché, au détriment des budgets publics et des patients", explique la Commission dans un communiqué.

La Commission européenne a également sanctionné 5 fabricants de médicaments génériques. Au total, l'amende s'élève à 427,7 millions d'euros et concerne aussi Niche/Unichem, Matrix (désormais Mylan), Teva, Krka et Lupin. Servier est le deuxième plus gros laboratoire français. Il est aussi le fabricant du Mediator.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !