Sénat : le scrutin binominal aux cantonales est rejeté en deuxième lecture | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Le Sénat a de nouveau rejeté le binôme homme/femme.
Le Sénat a de nouveau rejeté le binôme homme/femme.
©

Vote

Sénat : le scrutin binominal aux cantonales est rejeté en deuxième lecture

Les sénateurs ont toutefois voté le reste du projet de loi réformant les scrutins locaux.

Adopté mais pas vraiment. Le Sénat vient en effet de voter dans la nuit de jeudi à vendredi en deuxième lecture le projet de loi de Manuel Valls sur les scrutins locaux en lui retirant toutefois sa principale disposition concernant la création d'un binôme paritaire pour les élections cantonales.

C'est donc un nouveau camouflet pour le ministre de l'Intérieur qui tenait beaucoup à cette mesure introduisant le mode de scrutin inédit d'un homme et d'une femme élus en même temps dans de nouveaux cantons redessinés. Le ministre a toutefois rappelé que le scrutin binominal mixte associe notamment deux principes demandés par le président François Hollande : la parité homme femme et le maintien du canton. Mais pour rappel, les assemblées départementales ne comptent pour le moment que 14% d'élues.

Ce vote constitue toutefois une avancée puisque le texte avait en effet été rejeté en première lecture au mois de janvier dernier comme l'a indiqué Manuel Valls qui a déclaré qu'"évidemment, il manque le binôme, mais les esprits ayant évolué sur cette question, je ne doute pas qu'un accord soit trouvé par la suite ajoutant qu'il se porte garant en tout cas pour que le gouvernement porte les avancées trouvées au cours du débat devant les députés". Cette fois, les sénateurs socialistes et RDSE l'ont voté tandis que la droite UMP et centristes ainsi que les communistes se sont abstenus.

La commission des lois de l'Assemblée a par ailleurs déjà prévu de rétablir l'article 2 sur le binôme paritaire afin que les députés puissent l'adopter, ce qu'ils avaient notamment déjà fait en première lecture. Une commission mixte paritaire sera alors rassemblée pour tenter de trouver un compromis entre les deux chambres, sinon quoi l'Assemblée aura le dernier mot. 

Lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !