Selon le patron de la CIA, les attentats de Paris résultent d'un "échec des services de renseignement" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
"Tous les terroristes, exceptés un, étaient des citoyens français", rappelle le directeur de la CIA.
"Tous les terroristes, exceptés un, étaient des citoyens français", rappelle le directeur de la CIA.
©Reuters

Responsabilité

Selon le patron de la CIA, les attentats de Paris résultent d'un "échec des services de renseignement"

"Nous savions que les voyants étaient au rouge. Nous étions au courant, quelques jours auparavant, que l’EI préparait quelque chose", a expliqué John Brennan sur CBS.

Lors d'un entretien accordé à la chaîne américaine CBS, le directeur de la CIA est revenu sur les attentats qui ont frappé Paris et Saint-Denis le 13 novembre dernier, soulignant notamment la responsabilité des services de renseignement français. 

"Paris est le résultat d’un échec des renseignements. Tous les terroristes, exceptés un, étaient des citoyens français, entraînés par l’organisation Etat islamique (EI) en Syrie (…) Ils sont revenus sans se faire remarquer et ont attaqué six lieux différents, tuant 130 personnes", a rappelé John Brennan. 

"Nous savions que les voyants étaient au rouge. Nous étions au courant, quelques jours auparavant, que l’EI préparait quelque chose (…) L’EI s’appuie sur des technologies et des systèmes de communication performants", a-t-il également expliqué. 

Quant à la probabilité d'attaques similaires sur le sol américain, John Brennan estime qu'un tel scénario est malheureusement "inévitable". "Je m’attends à ce qu’ils envoient des combattants, du matériel ou toute autre chose dont ils auraient besoin pour perpétrer des attaques ou pour permettre à d’autres de les commettre", s'alarme le directeur de la CIA, qui redoute également l'utilisation d'armes chimiques par l'Etat islamique pour perpétrer des attaques dans des pays occidentaux. "C’est pour cela qu’il est si important de couper les diverses routes de transport et de contrebande que (les djihadistes) ont utilisées", a-t-il prévenu. 

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !