Séisme au Népal : 1 Français sur 3 a déjà fait un don | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
26% des Français affirment avoir l'intention de faire un don.
26% des Français affirment avoir l'intention de faire un don.
©Reuters

Générosité

Séisme au Népal : 1 Français sur 3 a déjà fait un don

"Parmi ceux qui donnent lors des catastrophes importantes, 15% sont déjà passés à l’acte et 71% l'envisagent" précise Jérôme Fourquet, Directeur du Département Opinion et Stratégies d’Entreprise de l'IFOP.

Selon les résultats d'un sondage iFop-LIMITE, 32% des Français ont fait un don pour venir en aide aux Népalais frappés par le séisme, et 26% ont l'intention d'en faire un.

"Les urgences d'ampleur internationale, comme celle du Népal, ne sont pas seulement, pour les associations et fondations, l'occasion de mobiliser les donateurs fidèles et occasionnels ou pour le secteur caritatif d'en conquérir de nouveaux. Elles sont aussi une véritable démonstration de leur utilité et un moment fort de la construction de leur histoire dans l'opinion. A la gestion de la crise elle-même, la plupart ajoutent celle de la communication de cette urgence" explique l'institut de sondage dans un communiqué de presse.

"Une communication vitale en termes de collecte de fonds (50% des dons se font dans les toutes premières heures) et de conquête de nouveaux donateurs, dans un contexte de stagnation de la collecte de fonds ; mais aussi un récit de leur action qui, à la lumière des expériences du tsunami en Asie du Sud-Est en 2004 ou du tremblement de terre en Haïti en 2010, s'inscrit dans la durée pour démontrer qu’il est aussi nécessaire de les soutenir pour reconstruire et développer" poursuit le communiqué.

"Il s’agit désormais de 'concrétiser' ce potentiel. En effet, on a la même proportion de personnes ayant d’ores et déjà donné que lors des philippines (6%) mais une plus forte proportion d’intention de donner ! 26% contre 20% à l’époque. Il faut qu’ils le fassent… Dans le même ordre d’idées, parmi les donateurs réguliers, on est loin d’avoir fait le plein : 51% n’envisagent pas de donner et 37% envisagent mais ne l’ont pas fait. Seuls 12 % l’ont déjà fait. Parmi ceux qui donnent lors des catastrophes importantes, 15% sont déjà passés à l’acte et 71% envisagent, il faut donc mettre le paquet pour déclencher les dons" estime Jérôme Fourquet, Directeur du Département Opinion et Stratégies d’Entreprise de l'IFOP.

 

 

Lu sur iFop

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !