Ségolène Royal reprend la présidence de la COP21 après le retrait de Laurent Fabius | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Ségolène Royal reprend la présidence de la COP21 après le retrait de Laurent Fabius
©Reuters

Promotion ou poison ?

Ségolène Royal reprend la présidence de la COP21 après le retrait de Laurent Fabius

"C'est vrai que le président m'a proposé hier de prendre cette responsabilité, que j'ai acceptée", a déclaré la ministre de l’Environnement sur le plateau d’iTélé.

Ségolène Royal a annoncé ce mercredi qu’elle allait reprendre la présidence de la COP21, suite au retrait du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius et en dépit de ce qu'il avait assuré. "C'est vrai que le président m'a proposé hier de prendre cette responsabilité, que j'ai acceptée", a déclaré la ministre de l’Environnement sur le plateau d’iTélé.

Un nouveau poste qui consistera dans un premier temps à préparer la réunion de l'ONU qui se tiendra à New York le 22 avril pour lancer le processus de signatures de l'accord sur le climat adopté à Paris en décembre dernier, puis à mettre en oeuvre les grands projets liés à la COP. En somme, Ségolène Royal se voit attribuer les responsabilités dont elle rêvait, après avoir demandé à "clarifier les règles du jeu" alors que Laurent Fabius cumulait les mandats en raison de nouvelles fonctions au Conseil constitutionnel. La présidence de la COP22 sera remise au Maroc en novembre prochain.

Laurent Fabius a évoqué en des termes très positifs le bilan de ces trois ans et demi en tant que ministre des Affaires étrangères. "L’action de la France a été utile. J’ai donné un tournant à cette maison (le Quai d'Orsay, ndlr). Le temps n’est plus où l’on s’occupait seulement de diplomatie stratégique. Il faut être sur toutes les facettes : diplomatie économique, culturelle et touristique… Je suis fier du travail que l’on a fait ensemble. C’est la fin d’un cycle et je me sens en pleine forme".

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !