Ségolène Royal affirme que le gouvernement a fait "un certain nombre d'erreurs" depuis 2 ans | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Ségolène Royal reconnaît que le gouvernement a fait des erreurs
Ségolène Royal reconnaît que le gouvernement a fait des erreurs
©REUTERS/Benoit Tessier

Sans retenue

Ségolène Royal affirme que le gouvernement a fait "un certain nombre d'erreurs" depuis 2 ans

Dimanche sur France 3, la ministre de l'Ecologie a dressé un petit bilan de l'action du gouvernement.

"Faute avouée, à moitié pardonnée" selon le dicton. C'est peut-être à cela que Ségolène Royal pensait au moment de répondre à une interview de France 3 dimanche. A moins que la ministre de l'Ecologie dont la liberté de parole n'a jamais été remise en cause, ne veuille une nouvelle fois semer la zizanie au sein du gouvernement. Car l'ex-candidate à l'élection présidentielle a reconnu que le gouvernement avait fait un "certain nombre d'erreurs" depuis 2 ans. "Pourquoi le nier" a même ajouté la ministre.

Conscient de ces problèmes, le gouvernement Valls aujourd'hui "rectifie" et "accélère". "On le sait, s'il n'y avait pas eu d'erreurs de faites, on n'en serait pas à cette situation-là. La franchise politique, ça consiste à reconnaître que tout n'a pas été formidable pendant deux ans et donc aujourd'hui, que fait le gouvernement ? Il rectifie un certain nombre de choses, il accélère un certain nombre d'autres chantiers et il apporte des réponses nouvelles" a expliqué Ségolène Royal.

Pour elle, le gouvernement doit prendre des décisions rapides et efficaces lors des dernières années du mandat de François Hollande. Selon elle, il existe une menace : le Front national. "Il ne s'agit pas de craindre le Front national, mais d'agir et d'obtenir des résultats pour que le Front national recule. Ce que les Français attendent, ce sont des repères, des résultats (...), une morale dans l'exercice des mandats" a également affirmé la ministre de l'Ecologie.

Interrogée sur ses ambitions personnelles, Ségolène Royal est restée mystérieuse. Une candidature aux élections régionales, fin 2015 ? "On verra" a-t-elle répondu. Si c'était le cas, elle ne pourrait plus être ministre, les deux fonctions n'étant pas cumulable. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !