Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie

Objectifs revus à la baisse

Sécurité sociale : le déficit va encore se creuser en 2019

Alors qu'il a atteint son plus bas niveau historique l'an dernier, le déficit de la Sécurité sociale devrait replonger entre 1,7 et 4,4 milliards d'euros en 2019. Ces éléments viennent d'être dévoilés dans le cadre de la publication d'un rapport de la Commission des comptes.

Selon une synthèse de la Commission des comptes, le déficit de la Sécurité sociale va se creuser en 2019. L'estimation dévoile que les chiffres vont se situer entre 1,7 et 4,4 milliards d'euros. 

D'après la Commission des comptes, cette rechute "résulte pour l'essentiel d'une croissance de la masse salariale […] nettement inférieure à la prévision initiale" du gouvernement. Bercy songe dorénavant à une progression de 3,1% (par rapport à la prévision de 3,5%), selon le programme de stabilité transmis à Bruxelles. La prime Macron devrait faire baisser ce chiffre à 2,9%. Les recettes "plus faible qu'attendu" seront de l'ordre de 1,7 milliards d'euros, l'équivalent du montant du déficit prévu dans le meilleur des cas. 

La situation pourrait être d'autant plus délicate si l'Etat ne compensait pas auprès de la Sécurité sociale les autres mesures adoptées à la fin de l'année dernière. Selon la Commission des comptes, l'exonération de cotisations sur les heures supplémentaires au 1er janvier et la baisse du taux de CSG pour une partie des retraités vont coûter "respectivement 1,2 et 1,5 milliard d'euros".

Ceci va donc aggraver le "creusement" du déficit "qui atteindrait alors 4,4 milliards". Selon la Commission des comptes, "la trajectoire de retour à l'équilibre de la sécurité sociale pourrait être remise en cause". Avec les prévisions de croissance revues à 1,4% finalement, le scénario de la Sécurité sociale en excédent en 2020 "risquerait également d'être compromis". 

La reprise et le remboursement d'un reliquat de 15 milliards d'euros de dette sociale devrait être impossible aussi.

Le budget 2020 sera présenté à la fin du mois de septembre et risque de poser de grandes difficultés au gouvernement.

En septembre 2018, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, et Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des comptes publics, avaient annoncé que le déficit était alors au plus bas depuis 2001. Ils prévoyaient le retour à l'équilibre en 2019. Le ralentissement économique et les concessions envers les Gilets jaunes ont considérablement transformé ces prévisions. 

Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !