Second tour : des estimations avant 20 heures en Belgique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Second tour : des estimations avant 20 heures en Belgique
©

Rebelote

Second tour : des estimations avant 20 heures en Belgique

Plusieurs médias sont déjà visés par une enquête préliminaire suite à la diffusion d'estimations avant 20 heures lors du premier tour.

Le 6 mai prochain, certains médias belges ont décidé de diffuser avant 20 heures des estimations du résultat du second tour de la présidentielle française, comme ils l'ont fait lors du premier tour. La décision a été prise par le quotidien Le Soir et la radio  publique francophone RTBF.

Le Soir et la RTBF seraient visés par une enquête préliminaire du parquet de Paris à la suite de la diffusion lors du premier tour d'estimations avant 20 heures, l'heure autorisée pour leur publication en France. Mais "Ce n'est pas une juridiction étrangère qui va décider de notre ligne éditoriale. Nous allons appliquer le même dispositif" le 6 mai, a expliqué aujourd'hui Christian Dauriac, chef des rédactions de la télévision publique RTBF, en précisant ne pas avoir reçu de notification officielle des autorités judicaires françaises.

La diffusion des estimations s'est faite "dans le strict respect de la législation en vigueur en Belgique", a ajouté M. Dauriac qui entend s'en tenir aux lois de son pays. "La législation française qui limite la liberté d'expression des journalistes pose pour le moins question en regard de la Convention européenne des droits de l'homme", selon lui.

Plusieurs médias belges ont battu des records d'audience dimanche. Le site de la RTBF a reçu plus de 1,3 million de visiteurs uniques dimanche et celui du Soir a battu son record absolu, avec 587.748 visiteurs uniques, dont 85% de Français.

Egalement visés par l'enquête préliminaire du parquet de Paris : l'AFP qui a levé l'embargo vers 18h30, un média suisse, un site internet basé en Nouvelle Zélande et un journaliste belge qui aurait envoyé les estimations sur Twitter.

Lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !