Scandale de la NSA : pour Snowden, s'il n'a pas d'asile politique c'est la faute d'Obama | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Edward Snowden accuse Barack Obama de pression
Edward Snowden accuse Barack Obama de pression
©Reuters

Nouveau rebondissement

Scandale de la NSA : pour Snowden, s'il n'a pas d'asile politique c'est la faute d'Obama

L'ex-consultant du renseignement américain a accusé le président américain Barack Obama de "faire pression sur les dirigeants" de pays auprès desquels il cherche protection.

Edward Snowden est pour le moment réfugié dans un aéroport de Moscou. Activement recherché par Washington pour espionnage, l'ancien consultant de la NSA continue pourtant de faire des déclarations tapageuses. Il a ainsi ce lundi, via le site internet Wikileaks, officiellement demandé l'asile politique a 21 pays dont la Russie, l'Islande, l'Equateur, Cuba, le Venezuela, le Brésil, l'Inde, la Chine, l'Allemagne ou encore laFrance. Mais dans ce qui s'agit de sa première déclaration depuis son départ de Hong-Kong il y a huit jours, Edward Snoden en a profité pour adresser une série de piques à l'encontre de Barack Obama. Il l'a ainsi accusé de "faire pression sur les dirigeants" de pays auprès desquels il cherche protection.

Plus précisément, Edward Snowden affirme que le président des Etats-Unis a donné l'ordre à son vice-président Joe Biden de faire pression sur les dirigeants des pays auprès desquels il a demandé l'asile pour obtenir son extradition. "Jeudi, le président Obama a déclaré à la face du monde qu'il ne permettrait aucune "manigance ou marchandage" diplomatique à mon propos", a déclaré Snowden dans un communiqué. "Cependant, on apprend maintenant qu'après avoir promis de ne pas agir de cette manière, le président a donné l'ordre à son vice-président de faire pression sur les dirigeants des pays auprès de qui j'ai demandé une protection pour rejeter mes demandes d'asile politique", a-t-il ajouté.

Joe Biden a évoqué la situation de Snowden dans un entretien avec le président de l'Equateur Rafael Correa, durant le week-end. Ce dernier a certifié dans un entretien avec l'AFP, lundi, que le vice-président américain lui avait demandé de rejeter la demande d'asile de l'ancien consultant américain. De quoi donner du poids à la théorie de Snowden.

lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !