Sacs plastiques: un accord européen pour réduire drastiquement leur usage | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Sacs plastiques: un accord européen pour réduire drastiquement leur usage
©

Déchets en moins

Sacs plastiques: un accord européen pour réduire drastiquement leur usage

Les représentants des 28 gouvernements européens ont signé un accord visant à réduire de plus de trois quarts d'ici 2025 l'usage de sacs plastiques à usage unique.

Pour l'élue verte danoise Margrete Auken, c'est une "percée historique" : les représentants des gouvernements de l'Union européenne ont scellé hier un accord préparé avec le Parlement européen, visant à réduire de plus de trois quarts d'ici 2025 l'usage des sacs plastique à usage unique.

Il s'agit des sacs à poignée dit "légers", d'une épaisseur inférieure à 50 microns, qui représentent 90% des quelque 100 milliards de sacs plastiques mis sur le marché chaque année. Ils sont encore massivement distribués dans un grand nombre de supermarchés européens. Selon la Commission européenne, plus de 8 milliards de ces sacs finissent dans la nature, où ils étouffent poissons et oiseaux.

L'accord prévoit que les Etats ne l'ayant pas encore fait devront imposer que ces sacs soient payants d'ici le 31 décembre 2018 ou prendre les mesures nécessaires pour réduire leur consommation annuelle à 90 sacs par habitant d'ici le 31 décembre 2019. En 2025, la consommation annuelle ne devra pas dépasser 40 sacs par habitant, alors que la moyenne européenne s'établissait à 178 en 2010.

"Cela va permettre à l'Europe de faire face efficacement à un problème environnemental", s'est félicité le ministre italien de l'Environnement, Gian Luca Galleti, dont le pays exerce la présidence tournante de l'UE. "Il s'agit du premier accord au niveau de l'UE sur des objectifs contraignants pour réduire les déchets", a souligné Margrete Auken.

Cette législation doit encore être formellement avalisée par le Parlement européen.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !