Rumeur de liaison entre Julie Gayet et François Hollande : ce qu’en pense la presse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Les éditorialistes sont revenus ce samedi sur la présumée relation entre Julie Gayet et François Hollande
Les éditorialistes sont revenus ce samedi sur la présumée relation entre Julie Gayet et François Hollande
©

Tout le monde en parle

Rumeur de liaison entre Julie Gayet et François Hollande : ce qu’en pense la presse

Ce samedi de nombreux éditorialistes ont commenté les révélations de Closer.

Après les réseaux sociaux, c’est au tour des éditorialistes. La bombe politico-médiatique lâchée ce vendredi par le magazine people Closer fait réagir. Il faut dire que publier en Une un dossier sur "l'amour secret du président" avec l'actrice Julie Gayet ne laisse personne indifférent. Et d’une manière générale, les éditorialistes estiment que cette rumeur d’une liaison entre François Hollande et l’actrice est "catastrophique" et"dérangeante" et qu’elle arrive "au plus mauvais moment" pour le chef de l'Etat.

Ainsi, dans Libération, Fabrice Rousselot déplore que cette information du magazine people Closer "efface un peu plus une frontière public-privé qui devrait rester étanche". De son côté, Le Parisien/Aujourd'hui en France exprime en Une son "malaise" quant à cette affaire. Dans les colonnes du quotidien, Matthieu Croissandeau "aimerait croire que les hommes politiques en profiteront pour cesser de se brûler les doigts en jouant avec la presse people". Le Républicain lorrain estime que cette affaire "vient polluer la rentrée de François Hollande" et notamment sa conférence de presse décisive prévue le 14 janvier.

A lire aussi sur le sujet : Julie Gayet et François Hollande en une de Closer : la twittosphère s'est emballée

"Très attendue", celle-ci "doit sceller un renouveau politique en confirmant le virage social-démocrate" du président esquissé lors de ses vœux du 31 décembre, rappelle L'Est républicain. Mais, "on y scrutera d'abord la réaction d'un président qui se voulut un jour "normal" et se trouve aujourd'hui contraint à protéger sa vie privée".
Il n'y a guère que La Nouvelle République du Centre-Ouest pour penser qu'"il n'est pas certain que ce marivaudage de tabloïd desserve un François Hollande pataugeant au plus profond des sondages. Au contraire, cette légèreté peut lui redonner un peu d'épaisseur humaine".

Cette affaire est "en tous points catastrophique pour François Hollande", juge de son côté le quotidien régionale L'Alsace. "Les Français le pensaient accaparé par ses fonctions, consacrant chaque minute à redresser le pays. Et alors que les résultats ne sont pas au rendez-vous, voilà qu'ils apprennent que le président de la République a du temps pour conter fleurette à une actrice", peut-on lire dans les colonnes de ce journal.

"En attendant, François Hollande va devoir gérer ce dossier privé devenu public. Il est littéralement piégé", conclut le Journal de la Haute-Marne.

Lu sur 7 sur 7

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !