Royaume-Uni : le coût économique et écologique des lingettes nettoyantes pointé du doigt | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Environnement
Royaume-Uni : le coût économique et écologique des lingettes nettoyantes pointé du doigt
©Christopher Polk / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Scandale

Royaume-Uni : le coût économique et écologique des lingettes nettoyantes pointé du doigt

Jetées le plus souvent dans les toilettes, elles se retrouvent bloquées dans les canalisations et coûtent quelque 115 millions d'euros aux compagnies des eaux chaque année.

Nettoyantes, les lingettes ne sont pas pour autant propres pour la planète. Leur accumulation dans les canalisations aurait des conséquences financières et écologiques dramatiques. Comme le rapporte la BBC mardi 13 novembre, les compagnies des eaux tirent la sonnette d'alarme, rappelant que les lingettes nettoyantes, jetées à tort dans les toilettes, causent l'obstruction des canalisations, qui leur coûterait environ 115 millions d'euros par an. Le gouvernement britannique a fait part de sa volonté de faire travailler les industriels qui fabriquent ces lingettes avec les compagnies des eaux afin de développer un produit qui ne contienne pas de plastique et qui puisse se dissoudre facilement dans l'eau.

"Les industriels savent pertinemment que c'est un problème"

Ce n'est en effet pas parce que ces lingettes disparaissent quand on tire la chasse qu'elles se désagrègent dans l'eau pour autant. Elles seraient responsables de 80% des obstructions dont sont victimes les services d'épuration des eaux. Selon la compagnie United Utilities, près de 12 000 tonnes de ces lingettes sont collectées chaque année dans les canalisations d'Angleterre du Nord-Ouest. "C'est extrêmement frustrant. Les sommes d'argent dépensées dans la collecte et la destruction de ces lingettes pourrait être réinvesti dans notre infrastructure vieillissante", se désole Tony Griffiths, employé de l'entreprise interrogé par la BBC. "Si nous ne dépensions pas tout cet argent, nous pourrions réduire les factures des clients".

"Malgré ce que les labels disent, ces lingettes ne peuvent définitivement pas se dissoudre dans les toilettes", constate, amère, Natalie Fee, fondatrice de l'ONG City to Sea, qui fait de la lutte contre la pollution maritime sa priorité. "Les industriels savent pertinemment que c'est un problème", accuse-t-elle. Les conséquences environnementales sont effectivement désastreuses. Pour cause, ces lingettes contiennent des fibres plastiques susceptibles de causer des dommages aux animaux marins qui les ingèrent. Durant les six premiers mois de l'année 2018, quelque 120 000 de ces lingettes ont été collectées par des bénévoles sur les rives alentours au Hammersmith Bridge, en plein cœur de Londres. En fin de la chaîne alimentaire, c'est bien dans nos assiettes que se retrouvent ces particules plastiques.

BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !