Roms : Valls ne se laissera pas "dévier" par les remarques de Duflot | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Roms : Valls ne se laissera pas "dévier" par les remarques de Duflot
©

Ping pong

Roms : Valls ne se laissera pas "dévier" par les remarques de Duflot

Le ministre de l'Intérieur a répondu jeudi à la ministre du Logement, qui l'accuse de mettre "en danger le pacte républicain" avec ses propos sur les Roms.

Qui des deux aura le dernier mot ? Manuel Valls a répondu jeudi soir à Cécile Duflot qu'il ne se laisserait "dévier par aucune querelle", après la sortie polémique du ministre de l'Intérieur mardi sur la "minorité de Roms" qui chercherait à s'intégrer en France.

"J'ai en charge les politiques migratoires. C'est un sujet complexe, difficile. Et j'ai surtout  en charge, évidemment, la sécurité de nos compatriotes. Moi, je ne polémique en rien avec quiconque et encore moins avec un membre du gouvernement", a déclaré Manuel Valls, qui voit dans son action "celle d'un homme de gauche".

Aux journées parlementaires d'Europe écologie – Les Verts jeudi 26 septembre, la ministre du Logement Cécile Duflot a estimé que son collègue au gouvernement était allé "au-delà de ce qui met en danger le pacte républicain", en appelant à "la responsabilité du président de la République". En déplacement à Florange le même jour, François Hollande s'est refusé à tout commentaire. Le président de l'UMP, Jean-François Copé, lui a demandé "de définir clairement sa ligne politique" au sujet des Roms.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !