Roms : Valls assume et tacle ses contradicteurs | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Manuel Valls assume ses propos sur les Roms
Manuel Valls assume ses propos sur les Roms
©Reuters

Il persiste et signe

Roms : Valls assume et tacle ses contradicteurs

Le ministre de l'Intérieur a jugé "insupportables" les critiques émises notamment par sa collègue Cécile Duflot.

Manuel Valls ne bouge pas sa position d'un iota. Malgré la polémique née de ses propos sur les Roms, le ministre de l'Intérieur garde le cap. En clair, il assume. Mieux, et alors que le nombre de ses contradicteurs augmente à mesure que les vagues de réactions affluent, Manuel Valls riposte. Invité sur BFM TV, il  a jugé "insupportables" les critiques émises notamment par sa collègue Cécile Duflot. Tout en se défendant de céder à la polémique, le ministre a déploré avoir "entendu des propos insupportables". Certains ont affirmé "que je mettais en cause le pacte républicain, que j'étais sur les thèses de Le Pen", s'est-il emporté, en référence aux attaques de la ministre du Logement mais aussi de Jean-Luc Mélenchon.

De plus, il a réfuté vouloir semer la zizanie au sein de la majorité. "Je ne participe pas de ce débat public qui viserait à opposer des ministres sur la place publique", a-t-il assuré. Pour autant, il se sent obligé de contre-attaquer. Et son offensive est autoritaire."A force de vouloir faire l'ange et à force de vouloir faire la démonstration qu'on est proche des valeurs de la gauche, tous ceux qui s'expriment ainsi à gauche vont finir par faire le jeu de la bête, et en l'occurrence du Front national", a-t-il prévenu. "Il faut décrire la réalité aux Français", a martelé le ministre. "Être humaniste, être de gauche, être républicain, ce n'est pas laisser faire", a-t-il expliqué. Selon lui, "il faut évidemment soutenir" les projets d'insertion des Roms mais "ça ne concerne que quelques dizaines de familles". Pas de doutes, Manuel Valls trouve la parade en toute circonstance. En revanche, pas certain que ces nouveaux propos apaisent l'ambiance tendu qui règne au sein de la majorité...

lu sur le Parisien.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !