Roms : "Le FN veut traiter le problème plutôt que le déplacer", selon Florian Philippot | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Roms : "Le FN veut traiter le problème plutôt que le déplacer", selon Florian Philippot
©

Opposition

Roms : "Le FN veut traiter le problème plutôt que le déplacer", selon Florian Philippot

La publication des chiffres de l'expulsion des Roms en 2013 a suscité de nombreuses critiques vis-à-vis de la politique du gouvernement.

"Le gouvernement ne fait que déplacer le problème au lieu de chercher à le traiter". C'était à prévoir, la publication des chiffres records concernant l'expulsion des Roms (20 000 en 2013, soit deux fois plus qu'en 2012), a suscité de nombreuses critiques de l'opposition et notamment du Front national. "S'il jette la lumière sur l'immense laxisme qui prévalait sous Nicolas Sarkozy, ce chiffre des expulsions est néanmoins le signe d'une explosion année après année du nombre de Roms installés sur notre territoire", estime Florian Philippot, vice-président du FN.

"On remarquera que ce chiffre des expulsions dépasse assez nettement le nombre de Roms officiellement présents en France (moins de 17 000 selon le ministère de l'Intérieur, ndlr), ajoute-t-il. Par conséquent, soit les Roms sont expulsés de leurs campements plusieurs fois par an, ce qui témoigne de l'inefficacité de la politique menée, soit le ministère de l'Intérieur ment en sous-estimant sciemment et massivement le nombre de Roms en France. Soit les deux. Dans tous les cas, ce sont les Français qui perdent".

Le candidat aux municipales à Forbach (Moselle) a sa solution : "C'est en mettant fin à la libre circulation totale au sein d'une Union européenne sans cesse élargie que la France pourra agir efficacement contre l'immigration légale et clandestine (…) La France doit également suspendre l'ouverture totale de son marché du travail aux ressortissants roumains et bulgares, mise en place le 1er janvier dernier"

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !