Rivalité Valls/Hollande : Stéphane Le Foll veut "une explication franche" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Rivalité Valls/Hollande : Stéphane Le Foll veut "une explication franche"
©Capture France Info

Décidez-vous !

Rivalité Valls/Hollande : Stéphane Le Foll veut "une explication franche"

Les propos du Premier ministre laissent entendre qu'il se prépare à une candidature.

Rien ne va plus dans l'exécutif. Les tensions entre François Hollande et Manuel Valls sont au plus haut et le Premier ministre ne cache plus son désir de se lancer dans une aventure élyséenne. Des rumeurs persistantes font même état d'un remaniement prochain, avec la nomination de Bernard Cazeneuve à Matignon.

Invité sur Europe 1, le porte-parole du gouvernement et proche de François Hollande, Stéphane Le Foll, a souhaité déminer la situation. "Je respecte que Manuel Valls se prépare le cas échéant, c'est son droit le plus légitime" a-t-il souligné, en référence à son esquisse de candidature. "Mais je souhaite qu'il y ait une explication franche." Il est par ailleurs revenu sur la volonté de Claude Bartolone de voir Hollande et Valls s'affronter dans une primaire. "Il n'y aura pas de primaire entre le président de la République et son Premier ministre" a tranché le ministre de l'Agriculture, évoquant les "ressentiments" du président de l'Assemblé nationale.

A LIRE AUSSI - Trahison, rupture, candidature : Manuel Valls peut-il réussir en six mois ce qui a pris cinq ans à François Fillon ?

De son côté, Jean-Christophe Cambadélis estime que "Manuel Valls a deux choses en tête : respecter l’État et que la gauche de gouvernement soit en tête (…) Il faut cesser la fragmentation à gauche, ça suffit !"

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !