Baroin la menace | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Baroin la menace
©

Chaises musicales

Baroin la menace

Le nouveau ministre de l'Economie a-t-il menacé de passer dans le camp Borloo si le poste lui était refusé ?

Mis à jour le 30/06 à 11h35

Même après le remaniement, les bruits de couloirs circulent toujours sur les négociations qui ont précédé l'annonce du remaniement. D'après Les Echos, François Baroin serait allé jusqu'à menacer de passer dans le camp de Jean-Louis Borloo s'il n'obtenait pas le ministère des Finances.

Pour Le Monde, il s'agit en tout cas de la première défaite politique de Bruno Le Maire.

Les Echos s'interrogent désormais sur la compétence des ministres. Désormais, les plus anciens à leur poste sont Frédéric Mitterrand à la Culture et Luc Chatel à l'éducation. Ils n'occupent pourtant leur poste que depuis l'été 2009. Les ministres qui ne cessent de changer de domaine ont-ils le temps et les qualités nécessaires pour être efficaces à leur poste ? Par exemple, le portefeuille des Affaires européennes a connu cinq titulaires en cinq ans.

Mis à jour le 29/06 à 17h00

Le remaniement ministériel est finalement plus vaste que pressenti. François Baroin devient donc ministre de l'Economie en raplacement de Christine Lagarde, nouvelle directrice générale du FMI. Valérie Pécresse est nommée ministre du Budget, et Laurent Wauquiez est désormais en charge de l'Enseignement supérieur.

Parmi les nouveaux venus au sein du gouvernement : François Sauvadet, ministre de la Fonction publique, Jean Leonetti, chargé des Affaires européennes, David Douillet, chargé des Français de l'étranger, ou encore Claude Greff, chargée de la Famille.

Mis à jour le 29/06 à 14h10

Après avoir affirmé le contraire mardi soir, Le Figaro estime à présent que François Baroin serait le mieux placé pour remplacer Christine Lagarde. Bruno Le Maire aurait pourtant eu la préférence du secrétaire général de l'Elysée, Xavier Musca, et d'Alain Juppé, mais Nicolas Sarkozy ménage un poids lourd chiraquien en choisissant François Baroin.

Mis en ligne le 29/06

Qui sera l'heureux vainqueur de ce que Le Figaro appelle le "match des quadras" ? Les trois candidats pressentis sont Bruno Le Maire, Valérie Pécresse et François Baroin. Le quotidien croit savoir que c'est l'actuel ministre de l'Agriculture qui tient la corde, mais rien n'est figé. Le journal Les Echos semble plutôt parier sur la solution Baroin, qui aurait les faveurs de François Fillon et sur qui "en privé, Nicolas Sarkozy ne tarit pas d'éloges". 

L'AFP croit savoir que Bruno Le Maire et François Baroin se sont lancés dans une lutte acharnée :

"Ces deux ministres auraient réclamé, selon ces sources, le poste prestigieux et clé de Mme Lagarde en cette période de présidence française des G8 et G20, et menacé, l'un et l'autre, de démissionner, s'ils n'obtenaient pas gain de cause."

Le remaniement sera aussi l'occasion de faire rentrer des centristes dans le gouvernement, afin de rassembler la majorité présidentielle et de rendre plus difficile une candidature de Jean-Louis Borloo l'an prochain. 

Le remaniement pourrait être annoncé dans la foulée du Conseil des ministres, mercredi en fin de matinée.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !