Régionales : quitter le ministère de la Défense serait "un crève-coeur" pour Le Drian | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Régionales : quitter le ministère de la Défense serait "un crève-coeur" pour Le Drian
©REUTERS/Philippe Wojazer

J'ai deux amours, la Bretagne et la Défense

Régionales : quitter le ministère de la Défense serait "un crève-coeur" pour Le Drian

Quitter le ministère de la Défense en cas de victoire aux élections régionales en Bretagne sera "un crève-coeur" pour Jean-Yves Le Drian, a-t-il dit au 12/13 de France 3 ce dimanche.

Fin de la polémique ? Francis Lettelier recevait Jean-Yves Le Drian en plateau ce dimanche dans le 12/13 de France, alors que le ministre de la Défense a récemment officialisé sa candidature en tant que tête de liste PS aux régionales en Bretagne.

Sa décision de mener la liste socialiste aux régionales en Bretagne tout en restant ministre de la Défense, a été très critiqué ses dernières semaines, et le flou entretenu sur ce qu'il fera s'il est élu. Ce dimanche, le ministre a pourtant assuré qu'il n'y a "aucune ambiguïté".

"J'ai dit que j'étais candidat pour être président de la région Bretagne, conformément aux engagements que j'avais pris devant les Bretons il y a maintenant trois ans et demi. J'ai dit que si j'étais élu, je serais président de la région Bretagne donc il n'y a aucune ambiguïté", a-t-il déclaré.

Jean-Yves Le Drian a toutefois reconnu que lâcher son ministère, "c'est vraiment une difficulté". "Ce sera un crève-coeur bien sûr, parce que j'y ai consacré toute ma passion, toute ma force, j'ai trouvé auprès des armées des qualités humaines, une qualité de responsabilité et une force de conviction, un attachement à la nation considérables, qui font la fierté de la France".

Selon un sondage BVA publié vendredi pour la presse régionale, le socialiste dispose de dix points d'avance sur son rival Marc Le Fur avec 46% d'intentions de vote au second tour,

Lu sur France TV Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !