Régionales : Manuel Valls et Claude Bartolone lancent un appel, "réveille-toi peuple de gauche" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Régionales : Manuel Valls et Claude Bartolone lancent un appel, "réveille-toi peuple de gauche"
©Reuters

Dernière ligne droite

Régionales : Manuel Valls et Claude Bartolone lancent un appel, "réveille-toi peuple de gauche"

A deux jours du premier tour des régionales, les derniers sondages donnent le président de l'Assemblée nationale perdant en Ile-de-France.

J-2 avant le premier tour des élections régionales. Et la situation de Claude Bartolone reste préoccupante. Car le président de l'Assemblée est donné perdant dans les sondages. Alors pour tenter de jouer son va-tout, il avait convié Manuel Valls et Anne Hidalgo jeudi soir pour son dernier meeting à la Halle Carpentier, à Paris. Et les orateurs ont multiplié les incantations.

Le candidat socialiste à la présidence de la région Ile-de-France a d'abord fait applaudir François Hollande et huer Nicolas Sarkozy avant de lancer"Réveille-toi peuple de gauche". "Voter c'est résister (...) Ne pas aller voter, c'est faire un cadeau à la droite, un cadeau à sens unique, car elle ne vous le rendra jamais" a-t-il encore expliqué.

"Votons ! Mobilisons-nous. Debouts ! Parce que nous sommes debouts, parce que nous sommes la République et la France" a dit le Premier ministre devant 2 500 personnes. "Ces élections régionales, c'est la plus noble des réponses que la démocratie peut faire à la barbarie et aux ennemis de la République", a encore indiqué Valls. "Ces rendez-vous n'ont jamais été aussi importants" a-t-il dit, invitant à "résister et dénoncer la supercherie que ceux qui divisent. Il faut l'expliquer et convaincre nos compatriotes qui peuvent être tentés par ce vote." En réponse aux peurs ravivées par les attentats, Manuel Valls a demandé de lutter contre "ce préjugé très grave" qui consisterait à considérer que "parce que l'on est de confession musulmane, alors on serait par essence un terroriste potentiel."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !