Réforme territoriale : les zones de vacances scolaires vont changer | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Réforme territoriale : les zones de vacances scolaires vont changer
©Reuters

Redécoupage

Réforme territoriale : les zones de vacances scolaires vont changer

La calendrier actuel des vacances scolaires est organisé selon trois zones dans lesquelles sont réparties une trentaine d'académies.

Najat Vallaud-Belkacem l'a annoncé ce mardi sur France Inter. La ministre de l'Education nationale a indiqué le calendrier des vacances scolaires selon les zones A, B et C sera modifié pour les prochaines années. Ce nouveau calendrier redéfini consécutivement à la réforme territoriale sera fixé "au printemps" a expliqué la ministre.

"Je mène une réflexion qui est plus large que celle de la date de rentrée scolaire, parce qu'on va avoir à gérer les conséquences de la réforme territoriale par exemple qui vont modifier les zones de vacances scolaires"a détaillé la ministre. "Le fait qu'on ait une réforme territoriale qui divise par deux le nombre de régions, ça va mettre dans la même région des territoires qui auparavant relevaient de zones de vacances différentes, par exemple l'Aquitaine, le Poitou-Charentes, à un moment donné il va falloir coordonner tout cela (...) Au cours du printemps je fixerai le calendrier des prochaines années scolaires" a-t-elle aussi ajouté.

Selon Najat Vallaud-Belkacem, ce calendrier scolaire redéfini prendra en compte "d'autres réflexions, comme celle des vacances de printemps, sur lesquelles, c'est vrai, les élus de la montagne ont régulièrement évoqué des contraintes nombreuses", notamment lors des vacances de printemps qui se prolongent jusqu'au mois de mai, faisant fondre les recettes des stations de ski ces dernières années. 

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !