Réforme du collège : Najat Vallaud-Belkacem accuse la droite "d'enfumer l’opinion publique" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Réforme du collège : Najat Vallaud-Belkacem accuse la droite "d'enfumer l’opinion publique"
©Capture d'écran

Contre-attaque

Réforme du collège : Najat Vallaud-Belkacem accuse la droite "d'enfumer l’opinion publique"

Invitée au Grand Rendez-Vous Europe 1-iTélé-Dailymotion-Le Monde, la ministre de l'Education nationale a dénoncé "un matraquage fait de désinformation" et "de malhonnêteté intellectuelle."

Retour à l'envoyeur. Cible privilégiée de la droite, Najat Vallaud-Belkacem a vivement critiqué l'opposition ce dimanche lors du Grand Rendez-Vous Europe 1-iTélé-Dailymotion-Le Monde. Selon elle, la droite tente "d'enfumer l’opinion publique" sur sa réforme du collège avec "un matraquage fait de désinformation" et "de malhonnêteté intellectuelle (…) Je refuse que le débat soit pollué par des contre-vérités" a-t-elle martelé.

A LIRE AUSSI - Sondage exclusif : Pour 66% des Français, Najat Vallaud-Belkacem manque de vision pour l’école et pour 74% d’entre eux, elle n’est pas à leur écoute

Elle l'assure, la réforme entrera bien en vigueur à la rentrée 2016. "C'est nécessaire, indispensable et urgent" affirme-t-elle, tout en reconnaissant "des défauts dans les projets actuels du Conseil supérieur des programmes" qu'il fallait corriger, notamment concernant l'Histoire. Sur les "Lumières", leur enseignement "est bien sûr obligatoire" assure la ministre. Quant à l'islam, il est enseigné "depuis 1957 en France" tout comme les deux autres monothéismes.  

Interrogée sur le terme "pseudo-intellectuels" qu'elle a utilisé pour nommer ceux qui critiquaient la réforme, elle affirme s'être "échauffée" sur le sujet. "Pardonnez-moi de sortir de mes gonds quand j’entends des mensonges éhontés" lâche-t-elle. "L'expression s'adresse à ceux qui dans la presse prétendent que la réforme est faite pour faire disparaître le latin et l'allemand et les remplacer par des cours d'improvisation." Pascal Bruckner appréciera… 

A LIRE AUSSI - Laurent Baumel : "La droite essaie de refaire le coup de la manif pour tous sur la réforme du collège"

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !