Réforme des retraites : les deux syndicats des remontées mécaniques déposent un préavis de grève illimité pour le mois de février | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Social
Les syndicats de remontées mécaniques ont déposé un préavis de grève illimité pour le mois de février face au projet de réforme des retraites et pour des revendications salariales.
Les syndicats de remontées mécaniques ont déposé un préavis de grève illimité pour le mois de février face au projet de réforme des retraites et pour des revendications salariales.
©PHILIPPE DESMAZES / AFP

Menace pour les vacances au ski

Réforme des retraites : les deux syndicats des remontées mécaniques déposent un préavis de grève illimité pour le mois de février

Les remontées mécaniques fonctionneront-elles normalement pour les congés de février ? Un préavis de grève a été déposé par les syndicats concernés.

Les deux syndicats majoritaires dans les stations de ski françaises ont déposé un préavis de grève illimitée à partir du 31 janvier. Selon les informations de RMC, Force ouvrière remontées mécaniques a déposé ce lundi un préavis, rejoignant la CGT, qui l'avait déjà déposé.

« On a décidé d'appeler à la grève pendant les vacances de février, car les revendications seront mieux entendues lors de cette période », a expliqué Eric Becker, secrétaire général des remontées mécaniques à Force ouvrière.

Mais les futurs vacanciers peuvent être néanmoins rassurés, il est peu probable que les salariés des stations de ski soient en grève tous les jours, d’après les responsables des deux syndicats. Le mot d'ordre est actuellement de coller aux dates choisies par l'intersyndicale au niveau national.

Au-delà du retrait de la réforme des retraites, ils demandent de meilleurs salaires et une assurance-chômage adaptée aux saisonniers.

La CGT envisage également des « actions fortes » lors de la Coupe du monde de ski qui doit se dérouler à Courchevel et Méribel les 16 et 20 mars.

RMC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !