Réchauffement climatique : la concentration des gaz à effet de serre atteint un nouveau record | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Réchauffement climatique : la concentration des gaz à effet de serre atteint un nouveau record
©

Ca chauffe...

Réchauffement climatique : la concentration des gaz à effet de serre atteint un nouveau record

Selon l'Organisation météorologique mondiale, la concentration dans l'atmosphère des trois principaux gaz à effet de serre n'a jamais été aussi élevée qu'en 2012.

L'Organisation météorologique mondiale (OMM) est formelle : la concentration dans l'atmosphère des trois principaux gaz à effet de serre – à savoir le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4) et le protoxyde d'azote (N2O) – n'a jamais été aussi élevée sur la planète qu'en 2012. L'agence de l'ONU l'a annoncé mercredi dans un communiqué.

"Le forçage radiatif de l'atmosphère par les gaz à effet de serre, qui induit un réchauffement du système climatique, s'est accru de 32 % entre 1990 et 2012", a constaté l'OMM. "C'est pour cela que notre climat change, que les conditions météorologiques sont plus extrêmes, que les inlandsis et les glaciers fondent et que le niveau de la mer s'élève", dénonce le secrétaire général de l'organisation, Michel Jarraud. "Selon le GIEC [le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, ndrl], si nous poursuivons dans la même voie, la température moyenne du globe à la fin du siècle pourrait excéder de 4,6 degrés ce qu'elle était avant l'ère industrielle […] Les conséquences seraient catastrophiques".

Principal responsable de cette pollution : le CO2, donc la concentration dans l'atmosphère a atteint 393 parties par million en 2012, selon un récent bulletin de l'OMM. Pour l'instant, tout va bien, nous n'étouffons pas. Mais l'agence rappelle que le gaz peut demeurer des centaines voire des milliers d'années dans l'atmosphère. D'où l'urgence de réduire drastiquement les émissions :  "La plupart des aspects du changement climatique persisteront pendant des siècles, même si les émissions de CO2 cessaient sur-le-champ", alarme l'OMM.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !