Radars aux feux rouges : ils ont rapporté plus de 10 millions d'euros à l'Etat en 4 mois | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Radars aux feux rouges : ils ont rapporté plus de 10 millions d'euros à l'Etat en 4 mois
©

Jackpot

Radars aux feux rouges : ils ont rapporté plus de 10 millions d'euros à l'Etat en 4 mois

La station de radio France Bleu 107.1 a dévoilé ce jeudi le premier bilan sur les radars de franchissement de feux rouges à Paris.

L'Etat peut se frotter les mains. Les radars aux feux rouges mis en place à Paris fonctionnent allègrement. De nombreux automobilistes fautifs se sont fait prendre depuis leur installation il y a quatre mois. Et le bilan comptable est plutôt juteux selon France Bleu 107.1 : en effet, la station de radio croit savoir que ces infractions ont rapporté plus de 10 millions d'euros. Rentable...

Les 11 radars installés dans la capitale auraient flashé plus de 79 000 fois. Cette grande nouveauté a permis de délivrer plus de 60 PV par jour selon les autorités. Un chiffre qui va bien au-delà des prévisions : le radar le "plus efficace" est celui du Boulevard de la Chapelle. Pour rappel, la règle veut que l'on s'arrête au feu orange. Mieux vaut la respecter si vous ne voulez pas aller au devant des PV...

Pour vous aider dans votre conduite, voici la liste des 11 radars aux feux rouges...

1er arrondissement: Rue de Rivoli/boulevard de Sébastopol + rue du Louvre/rue de Rivoli.

2e arrondissement: rue du 4-Septembre/rue de Richelieu.

10e arrondissement: rue La Fayette/boulevard Magenta.

10e/18e arrondissement: boulevard de La Chapelle/rue Philippe-de-Girard.

11e arrondissement: boulevard Richard-Lenoir/rue Obrkampf.

13e arrondissement: rue de Tolbiac/quai Panhar et Levassor.

15e arrondissement: rue de Vaugirard/rue de La Convention.

16e arrondissement: avenue de Longchamp/porte Dauphine: deux radars feux rouges, un dans chaque sens.

19e arrondissement: boulevard de la Villette.

Lu sur France Bleu.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !