Racisme "anti-blanc" : pour 47% des Français c'est un phénomène assez répandu | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Racisme "anti-blanc" : pour 47% des Français c'est un phénomène assez répandu
©

Sondage

Racisme "anti-blanc" : pour 47% des Français c'est un phénomène assez répandu

C'est ce que révèle un sondage Ifop à paraître ce jeudi dans le magazine Valeurs actuelles.

La question du racisme "anti-blanc" est polémique en France. Ce sujet avait notamment longuement été débattu à la fin de l'année 2012 lors de la sortie du Manifeste pour une droite décomplexée de Jean-François Copé. Dans ce livre, le député-maire de Meaux, à l'époque en campagne pour la présidence de l'UMP, assurait que le racisme "anti-blanc" "se développe dans les quartiers de nos villes où des individus -dont certains ont la nationalité française- méprisent des Français qualifiés de gaulois au prétexte qu'ils n'ont pas la même religion, la même couleur de peau ou les mêmes origines qu'eux". Un sentiment poursuivait-il dans son livre qu'il juge "tout aussi inacceptable que toutes les autres formes de racisme". Des propos qui avaient provoqué un débat médiatico-politique de grande ampleur.

Mais à l'époque un sondage TNS Sofres pour i-Télé révélait que 56% des personnes sondées pensent qu'un racisme anti-blanc se développait bien dans les quartiers des grandes villes et 51% estiment que le secrétaire général de l'UMP a eu raison d'en parler. Mais plus de deux ans après cette controverse qu'en est-il ? Selon un sondage Ifop à paraître ce jeudi dans l'hebdomadaire Valeurs actuelles, pour 47% des Français, gauche et droite confondues, le "racisme anti-blanc" est un phénomène assez répandu. Selon le magzine, cela "révèle un mal profond, volontairement ignoré par le pouvoir selon lequel le racisme serait à sens unique".

Plus précisément, ce sont essentiellement des sympathisants de droite qui pensent que le racisme "anti-blanc" existe. En effet, 83% des sympathisants du FN et 58% de ceux de l'UMP se disent proche de l'affirmation suivante : "le racisme anti-blanc est une phénomène assez répandu en France". A l'inverse, seuls 28% des sympathisants de gauche le sont et 39% de ceux du MoDem.

En revanche, 72% des sympathisants de gauche estiment que le phénomène est assez marginal, comme 42% des sympathisants de l'UMP et 17% des sympathisants du FN.

L'enquête a été réalisée en ligne du 18 au 20 décembre auprès d'un échantillon de 1.007 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

lu sur Valeurs actuelles

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !