Qui est Mario Centeno, élu nouveau patron de l'Eurogroupe ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Qui est Mario Centeno, élu nouveau patron de l'Eurogroupe ?
©JOHN THYS / AFP

Portrait

Qui est Mario Centeno, élu nouveau patron de l'Eurogroupe ?

Élu à un poste-clef de l'UE, le Portugais remplacera Jeroen Dijsselbloem, pour un mandat de deux ans et demi.

Wolfgang Schäuble le surnomme “le Ronaldo de l’Ecofin” (le Conseil des Affaires économiques et financières de l’UE). Le Portugais Mario Centeno a été élu ce 4 décembre président de l'Eurogroupe (une enceinte qui regroupe les ministres des finances de la zone euro) à un des cinq postes les plus importants de l'Union européenne. Il remplacera à partir de mi-janvier le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem, pour un mandat de deux ans et demi. "C’est un honneur… Nous avons une fenêtre très unique pour continuer à mieux préparer nos économies et nos sociétés" a déclaré Centeno après son élection.

Peu connu hors de son pays d'origine ce professeur d'économie, diplômé d’Harvard et ministre des Finances portugais, était le candidat favori des grandes puissances européennes, notamment la France et l'Allemagne, comme le révèle un article du Monde"M. Centeno aura à cœur de faire tout le nécessaire pour intégrer davantage la zone euro, renforcer sa stabilité et créer plus de croissance et d’emploi, a rapidement indiqué Bruno Le Maire, ministre français de l'Economie. "C’est aussi l’analyse du président de la République, Emmanuel Macron".

Son profil socialiste, alors que la Commission, Parlement et Conseil européens sont tous présidés par des hommes politiques issus du Parti populaire européen, à droite, constituait un autre argument en sa faveur. L'homme de 50 ans hérite en tous cas d'un lourd dossier, celui de la réforme de la zone euro, sur laquelle les États membres se penchent depuis plusieurs mois. Ses marges de manoeuvre pourraient s'avérer bien étroite, comme le rapporte Courrier International

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !