Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport

Jugement

Quenelle : Nicolas Anelka n’est pas jugé coupable d’antisémitisme

La Fédération anglaise a tenu à différencier le caractère antisémite de la quenelle des intentions du butteur français.

Si "la quenelle contient objectivement une connotation antisémite", en revanche, il est impossible de conclure "qu’Anelka était ou est antisémite et qu’il avait l’intention d’exprimer ou de faire l’apologie de l’antisémitisme en réalisant la quenelle", a estimé ce jeudi la commission indépendante de la Fédération anglaise (FA) qui a jugé le footballeur français.

L’attaquant de 34 ans de West Bromwich Albion, qui avait célébré un but contre West Ham en décembre en exécutant une "quenelle" -un geste créé par l’humoriste Dieudonné et considéré par certains comme antisémite-  avait été condamné jeudi dernier à cinq matchs de suspension et à une amende de 80 000 livres (97 000 euros).

Nicolas Anelka, qui n'avait pas plaidé coupable devant la commission mise en place par la FA, avait affirmé avoir seulement réalisé une "dédicace" à son ami Dieudonné. 

Lu sur 20 Minutes
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.