Quand un homme armé prend l'ascenseur avec Barack Obama | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Quand un homme armé prend l'ascenseur avec Barack Obama
©

Problèmes de sécurité

Quand un homme armé prend l'ascenseur avec Barack Obama

Selon des informations révélées par le Washington Post ce mardi, l'incident a eu lieu le 16 septembre dernier à Atlanta.

Les services secrets américains en charge de la sécurité de Barack Obama sont actuellement critiqués de toute part. Et pour cause : alors qu’ils sont déjà pointés du doigt pour avoir laissé un intrus, armé d'un couteau, s’introduire dans la Maison-Blanche après avoir sauté par-dessus une grille, ces mêmes services secrets sont de nouveau dans l'œil du cyclone.

En effet, selon des informations du Washington Post, un vigile armé a été autorisé à emprunter le même ascenseur que Barack Obama. L'incident a eu lieu le 16 septembre dernier lors de la visite du chef de l'Etat au Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) à Atlanta, soit trois jours avant l'autre incident. 

Selon The Washington Post, cet homme, vigile du centre, a attiré l'attention des gardes du corps car il refusait d'obéir à leurs ordres. En effet, les membres du service de sécurité de Barack Obama lui ont demandé à plusieurs reprises de prendre des photos du président, mais le vigile n'obtempérait pas – ce qui a provoqué l’intervention immédiate des agents des services secrets qui l’ont emmené pour l’interroger.

C’est au cours de cet interrogatoire que les services secrets se sont rendus compte que l'individu était armé alors même que, sauf dérogation, ceci est interdit – et d'autant plus troublant que, selon The Washington Examiner, ce vigile avait déjà fait l’objet de trois condamnations pour coups et blessures !

Cet incident met une nouvelle fois en évidence les défaillances des mesures de sécurité visant à protéger Barack Obama, dysfonctionnements qui s'étaient déjà avérés plus importants qu'estimés. En effet, ce lundi, le Washington Post révélait déjà que l'homme qui s'est introduit il y a dix jours dans la Maison Blanche était allé beaucoup plus loin dans la résidence présidentielle qu'initialement indiqué...

Concrètement, Omar Gonzalez, ancien combattant d'Irak, sans domicile fixe et qualifié de "dangereux", n'a pas seulement franchi la grille nord, mais s'est aussi introduit au rez-de-chaussée, passant devant l'escalier qui mène aux appartements privés de la famille Obama, avant d'être immobilisé par un agent dans la chambre est... le tout alors qu'il était armé d'un couteau avec une lame de neuf centimètres.

Lu sur Le Washington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !