Quand Marion Maréchal-Le Pen tweete une vidéo d'Aymeric Chauprade alors que Marine Le Pen l'avait interdit | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Quand Marion Maréchal-Le Pen tweete une vidéo d'Aymeric Chauprade alors que Marine Le Pen l'avait interdit
©

Défiance ?

Quand Marion Maréchal-Le Pen tweete une vidéo d'Aymeric Chauprade alors que Marine Le Pen l'avait interdit

Dans cette vidéo, l'ancien conseiller politique de la présidente du FN évoque une "cinquième colonne" islamique en France.

Est-ce un acte d'émancipation ? Marion Maréchal-Le Pen a-t-elle voulu faire passer un message à Marine Le Pen ? Toujours est-il que son tweet ne passe pas inaperçu. En effet, la députée du Vaucluse a tweeté ce mardi une vidéo controversée d'Aymeric Chauprade, l'ex-conseiller aux affaires internationales de sa tante alors que la présidente du FN lui avait enjoint de ne pas diffuser "pour des raisons juridiques".

Dans cette vidéo, l'ancien conseiller évoque une "cinquième colonne" islamique en France. "La France est en guerre, l'analyse d'Aymeric Chauprade sur les attaques terroristes" a tweeté la jeune élue. Dans une circulaire du 15 janvier adressée aux responsables locaux du FN, Marine Le Pen s'opposair fermement à ce que cette analyse soit relayée. Pour la patronne du parti, il s'agissait d'une "prise de position personnelle".

"La France est en guerre avec des musulmans, pas avec les musulmans, mais avec des musulmans. Le vivier du terrorisme islamique, ça veut dire du passage à l'acte djihadique, est énorme, il est de l'ordre du million, ce qui ne veut pas dire que nous ayons un million de terroristes potentiels sur notre sol, mais ce qui veut dire qu'une cinquième colonne puissante vit chez nous et peut à tout moment se retourner contre nous en cas de confrontation générale. (...) On nous dit qu'une majorité de musulmans est pacifique, certes. Mais une majorité d'Allemands l'étaient avant 1933 et le national-socialisme" explique Chauprade dans cette vidéo. >

Aymeric Chauprade a soutenu pour sa part que son analyse ne pose "pas de problème juridique, je m'en suis assuré auprès d'avocats. (...) Marine Le Pen est sans doute stressée par une partie de son entourage. Mais c'est la présidente, il n'y a aucune remise en cause de son autorité". 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !