Quand la voiture d'un ministère prend à contresens le parcours d'un rallye | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jean-Christophe Bouvier se rendait chez ses parents.
Jean-Christophe Bouvier se rendait chez ses parents.
©Reuters

Fou du volant

Quand la voiture d'un ministère prend à contresens le parcours d'un rallye

Le directeur adjoint du cabinet du ministre de l'Outre-Mer, Jean-Christophe Bouvier, a été interpellé par les gendarmes après avoir perturbé une étape du Rallye de Lozère.

Sur un rallye, la hantise des organisateurs est avant tout la sécurité des pilotes, des bénévoles et des spectateurs. Ce dimanche, c'est Jean-Christophe Bouvier, un énarque de 46 ans en poste au ministère de l'Outre-Mer, qui a donné des sueurs froides à l’Asa 48, en charge de l'organisation du Rallye de Lozère.

A hauteur du col de Jalcreste dans les Cévennes, "un véhicule officiel, gyrophare allumé, a subitement forcé le passage et pris à contresens le parcours de l’épreuve", révèle le quotidien local Midi Libre.

Affolés par le danger évident que représente une telle action, les commissaires de courses et les bénévoles ont tenté de stopper le chauffard, en vain. Selon des témoins, l'homme se serait même montré "bien peu aimable", indique le quotidien.

Les gendarmes ont finalement interpellé le conducteur inconscient, qui s'est révélé être un collaborateur du ministre Victorin Lurel. Jean-Christophe Bouvier a indiqué qu'il se rendait à Saint-Martin-de-Boubaux où résident ses parentsIl a écopé d’une amende de 4e catégorie. Midi Libre précise que la mise en danger de la vie d’autrui n’a pas été retenue par les autorités.

Jean-Christophe Bouvier a assumé la fonction de sous-préfet et a travaillé dans divers ministères, dont celui des Transports de Jean-Claude Gayssot au début des années 2000...


incident ES5 rallye de lozerepar dm_5181121c311bf

Lu sur Midilibre.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !