PSG : à défaut de plus prestigieux, Laurent Blanc nommé nouvel entraîneur | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Laurent Blanc est le nouvel entraîneur du PSG
Laurent Blanc est le nouvel entraîneur du PSG
©

Ce n'est clairement pas le choix n°1

PSG : à défaut de plus prestigieux, Laurent Blanc nommé nouvel entraîneur

Laurent Blanc a trouvé un accord pour devenir l'entraîneur du PSG, a annoncé vendredi BeInSport, chaîne des propriétaires qataris de l'équipe parisienne.

Carlo Ancelotti sur le départ, il fallait un nouvel entraîneur au PSG. Les dirigeants qataris se sont longtemps attelés à cette tâche. Essuyant le refus de bons nombres de coachs, la direction du club commençait désespérer. Il faut dire que la liste des entraîneurs qui ont dit "non" est longue. Tour à tout se sont José Mourinho, Arsène Wenger, Raphael Benitez, Manuel Pellegrini, Roberto Mancini, Guus Hiddink, Michael Laudrup, André Villas-Boas, Fabio Capello et Franck Rijkaard qui ont été sondés. Un véritable feuilleton. Mais celui-ci vient de se terminer ce vendredi. En effet, selon BeInSport, la chaîne des propriétaires qatariens de l'équipe parisienne, c'est Laurent Blanc qui sera l'entraîneur du club la saison prochaine.

"Information exclusive : accord trouvé ce jour avec Laurent Blanc qui devient entraîneur du Paris SG",. C'est par ce message lancé en début d'après-midi vendredi BeInSport sur son compte Twitter que le suspens a pris fin. La chaîne d'information sportive précisant  que la signature interviendrait la semaine prochaine. L'ancien sélectionneur de l'Equipe de France devrait parapher un contrat de deux ans. Cependant, depuis, le club n'a toujours pas officialisé cette annonce. Cependant, l'arrivée d'un nouveau coach devenait urgente. En effet, la reprise de l'entraînement est prévue dans une dizaine de jours. Maintenant reste à savoir si le PSG a fait le bon choix.

Blanc, 47 ans, ancien défenseur central international français surnommé "Le Président", apparaîtra forcément aux yeux du grand public comme un second choix, voire un choix par défaut. Il faut dire que le comparer avec Carlo Ancelotti, c'est comme comparer une voiture de luxe française avec une italienne. Il y a une catégorie d'écart. Car "Carletto", c'est deux Ligue des champions comme coach et un CV ronflant avec des clubs entraînés comme la Juventus, le Milan AC, Chelsea et leurs bataillons de stars. Alors que Laurent Blanc, malgré un palmarès de joueur hallucinant, n'a été pour le moment que champion de France avec Bordeaux. Ce qui peut s'avérer faible aux vues des objectifs du club de la capitale.

Et c'est aussi sa capacité à gérer un effectif de stars qui peut poser problème. En effet, comment ne pas oublier son échec dans la gestion de certains égos et le comportement de ses joueurs durant l'Euro 2012 ? S'il n'arrivait pas à avoir de l'autorité sur Samir Nasri, Yann M'Vila ou encore Jérémy Menez, comment va-t-il manager des stars telles que Zlatan Ibrahimovic, Thiago Silva, Ezequiel Lavezzi ou Javier Pastore ? C'est bien là la pricnipale interrogation. D'autant plus que d'autres noms ronflants sont annoncés à Paris. Les pistes Cristiano Ronaldo, Wayne Rooney, Edison Cavani entres autres sont étudiées. A Laurent Blanc de faire taire les critiques qui entourent déjà sa nomination. Cela ressemble sans nul doute au défi majeur de sa (jeune) carrière d'entraîneur.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !