PS: seulement 30% des Français estiment que le parti est proche de leurs préoccupations | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
PS: seulement 30% des Français estiment que le parti est proche de leurs préoccupations
©REUTERS/Stephane Mahe

Trop distant

PS: seulement 30% des Français estiment que le parti est proche de leurs préoccupations

Il s'agit d'une véritable dégringolade puisqu’ils étaient 55% de cet avis il y a un an.

L'université d'été du Parti socialiste a débuté ce vendredi à La Rochelle. Ce grand raout est le rendez-vous traditionnel des socialistes pour marquer leur retour aux affaires. Si celui-ci a été lancé dans la bonne humeur malgré les tensions entre plusieurs membres du gouvernement (Taubira et Valls en tête), un sondage pourrait bien plomber l'ambiance. En effet, une enquête menée par l'Ifop, à paraître dimanche dans Ouest-France, montre que l’image du PS auprès des Français s’est fortement dégradée en un an. Ainsi seules 30% des personnes interrogées estiment que le parti du président François Hollande est proche des préoccupations des Français. C'est le plus bas niveau depuis 2009.

Il s'agit même d'une chute spectaculaire par rapport à l'an dernier puisqu'à l'époque 55% des Français étaient de cet avis. La contre-performance du parti dirigé par Harlem Désir est encore plus nette qu’au moment du congrès de Reims de novembre 2008 qui avait vu le PS se déchirer. En effet, 45% des interviewés estimaient alors que ce parti était proche de leurs préoccupations. Aujourd’hui, 70% pensent que le PS n’est pas proche d’eux.

Légère éclaircie dans ce sondage : les sympathisants socialistes conservent une bonne image du parti. Ainsi, 78% d'entre eux jugent que le PS est proche des Français. Mais là encore il y a un hic. Cette proportion est en effet en recul de 11 points par rapport à il y a un an (89%). D’autre part, 28% seulement des sondés (mais 78% des sympathisants PS) pensent que le PS "a un projet pour la France", 72% n’étant "plutôt pas d’accord" avec cette opinion. Là encore, le recul est spectaculaire puisque 53% estimaient en août 2012 que le parti de François de Hollande avait un projet pour le pays.

De plus, 44% des personnes interrogées sont plutôt d’accord avec l’idée que le parti "soutient suffisamment le gouvernement", contre 67% un an plus tôt. Enfin, 24% seulement des sondés trouvent que le parti socialiste "a des dirigeants de qualité", 76% étant d’un avis opposé. "Alors que son image était en amélioration constante depuis 2009 et que les effets néfastes du congrès de Reims avaient progressivement été effacés, ce mouvement de reconquête de l’opinion subit ainsi un véritable coup d’arrêt plus d’une année après l’élection de François Hollande", commente Jérôme Fourquet, directeur du département Opinion de l’Ifop. De quoi donner des cauchemars aux dirigeants socialistes.

Enquête réalisée en ligne du 6 au 8 août auprès d’un échantillon de 1.005 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

 

Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !