Propos de Fillon sur le FN : Juppé "ne comprend pas", Copé pense que le parti "joue son avenir" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Propos de Fillon sur le FN : Juppé "ne comprend pas", Copé pense que le parti "joue son avenir"
©

Querelles

Propos de Fillon sur le FN : Juppé "ne comprend pas", Copé pense que le parti "joue son avenir"

Tous les ténors du parti d'opposition se sont exprimés ce week-end. Ce lundi, les réactions abondent encore.

La grogne se prolonge. Trois jours après avoir rejeté la politique du "front républicain" visant à faire battre le Front national par des alliances droite/gauche lors des municipales, François Fillon semble avoir rassemblé une majorité d'élus UMP contre lui. C'est au tour d'Alain Juppé de s'exprimer ce lundi 16 septembre. "Je ne comprends pas ce qui a pu pousser François Fillon à déclarer qu'en certaines circonstances, il pourrait apporter sa voix à un candidat du Front national. Car c'est bien ce qu'il a dit. (...) C'est incompréhensible de la part d'un homme politique réfléchi qui a toujours affirmé de fortes convictions républicaines et exprimé une sensibilité que je qualifierai de modérée et, disons... gaulliste-sociale", a écrit sur son blog l'ancien premier ministre de Jacques Chirac, ajoutant : "En cas de duel électoral FN-PS, hypothèse rarement vérifiée jusqu'à ce jour, je n'hésiterai pas, pour ma part : vote blanc".

S'il a, de son côté, refusé de "réagir à chaud", Jean-François Copé a néanmoins estimé que "la situation était grave". Selon lui, "c'est l'avenir de l'UMP qui est en jeu si on la laisse dériver vers l'extrême-droite". Le président du principal parti d'opposition devrait également demander va demander aux dirigeants de l’UMP, lors du comité politique du parti, puis de la réunion de groupe à l’Assemblée, puis en bureau politique élargi "de prendre publiquement position sur les ambiguïtés de François Fillon vis-à-vis du Front national". Invité du 20h00 de TF1 ce lundi, le maire de Meaux aura probablement l'occasion de s'exprimer sur le sujet.

François Fillon semble toutefois bénéficier d'un soutien face à ce flot de critiques. François Baroin affirmait dimanche 15 septembre : "J'ai lu les déclarations de François Fillon, je connais ses discours, je l'ai eu au téléphone, explique-t-il. Je ne lui chercherai aucune querelle sur ces sujets (...) Je ne suis pas l'exégète de la position de François Fillon, explique l'ancien ministre. Mais je sais qu'il ne votera jamais pour quelqu'un du Front national".

Lu sur le blog d'Alain Juppé

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !