Profanation du cimetière juif de Sarre-Union : cinq mineurs en garde à vue | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Profanation du cimetière juif de Sarre-Union : cinq mineurs en garde à vue
©

Incompréhension

Profanation du cimetière juif de Sarre-Union : cinq mineurs en garde à vue

L'un des adolescents s'est dénoncé de lui-même ce matin aux gendarmes. Se défendant de "tout antisémitisme", il a ensuite désigné ses camarades.

Alors que la commune de Sarre-Union dans le Bas-Rhin est encore sous le choc après la profanation de centaines de tombes juives, cinq mineurs âgés de 15 ans et demi à 17 ans ont été placés en garde à vue ce lundi 16 février au matin dans le cadre de cette affaire, a annoncé Philippe Vannier, le procureur de Saverne.

L'un des adolescents s'est dénoncé de lui-même ce matin aux gendarmes. Se défendant de "tout antisémitisme", il a ensuite désigné ses camarades. Les cinq garçons, "issus de familles originaires de la région" auraient vandalisé les tombes jeudi après-midi, entre 15 heures et 18 heures. Ils sont quatre à vivre dans la commune de Sarre-Union, qui compte 3 000 habitants. 

"On ne connait pas les motivations de ces adolescents", a déclaré Philippe Vannier. "Ce sont des jeunes qui sont très très choqués de la tournure des événements". Par ailleurs, selon le procureur, les grarçons, jusque-là inconnus des services de police, sont déjà "impressionnés par le dispositif de garde à vue. Toutefois, "je ne peux pas vous en dire plus sur leur état d'esprit", a ajouté le procureur.

250 tombes ont été dégradées dans le cimetière juif de Sarre-Union qui compte 400 sépultures. La majorité des dégradations sont "des renversements de stèles ou des arrachages de colonnes, quelques caveaux ont également été ouverts sans qu'il ne soit porté atteinte aux défunts", a expliqué le procureur précisant que le monument dédié aux victimes de la déportation avait également été profané. 

En 2001, un groupe d'adolescents s'en était déjà pris au cimetière juif de Sarre-Union. Mais cette fois-ci, les dégats sont bien plus importants et les suspects risquent sept ans de prison chacun, même s'ils sont mineurs. 

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !