Profanation d'un cimetière juif : François Hollande se rendra sur place mardi 17 février | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
L'état du cimetière lundi matin
L'état du cimetière lundi matin
©Reuters

Réactions

Profanation d'un cimetière juif : François Hollande se rendra sur place mardi 17 février

Le président de la République appelle à "un sursaut de la communauté nationale." De son côté, toute la classe politique s'est indignée, après les dégâts découverts dans le Bas-Rhin.

Après le meurtre d'un juif dimanche 15 février à Copenhague, c'est la découverte d'un cimetière profané qui a semé la consternation en France. François Hollande a décidé de se rendre mardi 17 février à Sarre-Union, dans le Bas-Rhin, où se situe le cimetière juif,  "si les conditions le permettent" a précisé le chef d'Etat.  "Rien ne sera toléré et rien ne sera laissé comme ça sans réaction", a-t-il expliqué aux journalistes, appelant à un "sursaut de la communauté nationale".

Toute la classe politique de droite comme de gauche ont condamné ces actes. Le Front National aussi.

Une voix dissonante a néanmoins créé un début de polémique. Philippe Bies, le député PS de la deuxième circonscription du Bas-Rhin a tenté un parallèle entre cette profanation et le score élevé du Front national dans la petite ville de Sarre-Union.

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !