Proche-Orient : les raids israéliens ont fait plus de 120 morts à Gaza, Obama tente une médiation | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
On dénombre plus de 120 morts ce samedi suite aux raids israéliens
On dénombre plus de 120 morts ce samedi suite aux raids israéliens
©Reuters

Pas d'amélioration

Proche-Orient : les raids israéliens ont fait plus de 120 morts à Gaza, Obama tente une médiation

Dans un entretien téléphonique avec Benjamin Netanyahu, le président américain a proposé sa médiation pour tenter de rétablir le calme, exprimant "sa crainte d'une escalade".

L'offensive israélienne se poursuit sur les terres de Gaza. Plusieurs raids ont tué ce samedi au moins 16 Palestiniens, ont indiqué les services d'urgences locaux, portant le bilan à 121 morts et plus de 600 blessés, dont de nombreux civils, depuis le début de l'opération israélienne "Protective Edge". Selon des sources officielles gazouies, les frappes de samedi ont notamment visé des mosquées et des habitations de responsables du Hamas sur l'ensemble du territoire. Il s'agit du conflit le plus meurtrier depuis l'opération "Pilier de Défense" qui avait eu lieu en novembre 2012. Les tirs de part et d'autre avaient alors provoqué la mort de 177 Palestiniens et de six Israéliens.

Selon l'armée israélienne, le Hamas et le Jihad islamique, un groupe radical allié, ont tiré en cinq jours environ 660 obus et roquettes, dont 140 ont été interceptés par le système de défense antimissiles israélien. Ils n'ont fait aucun mort, mais une dizaine de blessés. Si la communauté internationale est assez discrète sur le sujet, malgré une réunion d'urgence du conseil de sécurité de l'ONU jeudi appelant à un cessez le feu, le président américain Barack Obama s'est exprimé. Dans un entretien téléphonique avec Benjamin Netanyahu, le chef d'Etat américain a  proposé sa médiation pour tenter de rétablir le calme, tout en exprimant "sa crainte d'une escalade". "Les Etats-Unis restent prêts à faciliter une cessation des hostilités, y compris le retour à l'accord de cessez-le-feu de novembre 2012", a ajouté la Maison Blanche. 

Cet conflit est né après l'enlèvement et le meurtre de trois étudiants israéliens en Cisjordanie, attribués par Israël au Hamas, suivis de l'assassinat d'un jeune Palestinien brûlé vif à Jérusalem par des extrémistes juifs.

Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !