Prix du gaz : Les entreprises Cdiscount et GreenYellow ont été assignées en justice pour des pratiques "trompeuses et agressives" envers leurs clients | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Un panneau d'un entrepôt du détaillant en ligne français Cdiscount à Cesta, près de la ville de Bordeaux, le 7 février 2019.
Un panneau d'un entrepôt du détaillant en ligne français Cdiscount à Cesta, près de la ville de Bordeaux, le 7 février 2019.
©GEORGES GOBET / AFP

Tarifs de l'énergie

Prix du gaz : Les entreprises Cdiscount et GreenYellow ont été assignées en justice pour des pratiques "trompeuses et agressives" envers leurs clients

L'association de défense des consommateurs Consommation Logement Cadre de Vie (CLCV) a annoncé ce mercredi 16 mars avoir lancé une action de groupe contre Cdisount et GreenYellow.

Cdiscount et GreenYellow sont pointées du doigt par la CLCV. L'association de défense des consommateurs (Consommation Logement Cadre de Vie) estime que les deux entreprises harcèlent leurs clients détenant une offre de gaz à prix fixe pour qu'ils résilient leur contrat avant son terme, selon des informations du Figaro.
L'association de défense des consommateurs CLCV a annoncé ce mercredi avoir lancé une action de groupe contre Cdisount et GreenYellow, deux filiales du groupe Casino.
Les clients seraient incités à renoncer à une offre de gaz à prix fixe avantageuse contre une indemnité modique.
L'association CLCV a expliqué dans un communiqué avoir assigné mardi Cdiscount et GreenYellow devant le tribunal judiciaire de Saint-Etienne par le biais d'une action de groupe. 
L'association "estime que ces professionnels multiplient les pratiques trompeuses et le harcèlement de clients détenant une offre de gaz à prix fixe pour qu'ils résilient leur contrat avant son terme". 
Les clients concernés sont détenteurs d'une offre de gaz à prix fixe sur deux ans, souscrite avant l'explosion des prix et qui est donc très avantageuse. 
"Le but de ces manœuvres, que nous estimons trompeuses et agressives, est d'inciter ces clients à résilier leur contrat de manière anticipée en échange d'un geste commercial", estime la CLCV.
L'indemnité proposée "doit correspondre à la différence entre le tarif de l'offre fixe souscrite et l'offre équivalente que le consommateur pourra trouver chez un autre fournisseur", loin de ce que proposent les deux fournisseurs en cause, selon la CLCV. 
Pour la CLCV, cette "action de groupe vise à permettre aux plusieurs dizaines de milliers de clients concernés de recevoir une juste indemnisation". 
Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !