Prix du carburant : Pierre Moscovici veut faire pression sur le G7 et les pays exportateurs de pétrole | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Prix du carburant : Pierre Moscovici veut faire pression sur le G7 et les pays exportateurs de pétrole
©

Nouvelle solution ?

Prix du carburant : Pierre Moscovici veut faire pression sur le G7 et les pays exportateurs de pétrole

Sur TF1, le ministre de l'Economie a annoncé vouloir demander aux pays exportateur de pétrole, de produire plus pour réduire les cours du brut.

Le G7 (groupe des sept pays les plus industrialisés) va appeler les pays producteurs de pétrole à augmenter leur production "pour faire baisser les prix", a déclaré, mardi soir, le ministre de l'Économie et des Finances, Pierre Moscovici . "Je viens d'obtenir que mes homologues du G7, les grands pays industrialisés, signent un communiqué pour appeler à la hausse de la production de la part des pays producteurs, pour faire baisser les prix du pétrole", a-t-il annoncé sur TF1.

 Face à l'envolée des cours du brut, le gouvernement a annoncé mardi une baisse des prix des carburants à la pompe qui pourrait aller jusqu'à six centimes d'euro par litre, dès maintenant et pour les trois prochains mois. Mais pour le gouvernement, Le risque est de voir les prix remonter dès que les cours du pétrole augmenteront. Pour réaliser cette baisse, l'État va baisser ses taxes de 3 centimes et les pétroliers vont tenter de faire un effort équivalent.

 Le ministre de l'économie a déclaré travailler à "des solutions plus pérennes" et affirmé que sur ce dossier "le gouvernement ne lâchera pas le morceau". Nous souhaitons que cette baisse soit une baisse durable", a-t-il lancé.

Outre l'appel du G7, qui semble s'adresser à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), le ministre a évoqué "des mécanismes qui permettent de faire en sorte que ceux pour qui le prix de l'essence est une partie importante de leur budget soient soulagés", mais n'a pas donné plus de précisions. Il a enfin prévenu que les services de l'État s'assureraient à ce que la baisse des taxes, effective dès mercredi, soit bien "répercutée sur les consommateurs". 

 

Lu sur Le Point.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !