Prix des billets d'avion, allocations, retraites… : tout ce qui change à partir de ce 1er avril | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Prix des billets d'avion, allocations, retraites… : tout ce qui change à partir de ce 1er avril
©

Y a du changement

Prix des billets d'avion, allocations, retraites… : tout ce qui change à partir de ce 1er avril

Un certain nombre de réformes entrent en vigueur. Voici le détail des changements qui vont impacter votre quotidien.

Allocation de rentrée scolaire, prix du gaz, taxe sur les billets d'avion... Ce mardi 1er avril, ce n'est pas une blague, certaines prestations augmentent, d'autres baissent. Mais toutes les strates de la population sont concernées, comme le fait remarquer le site de RTL.

Le minimum vieillesse
L'ASPA, allocation de solidarité aux personnes âgées, surnommée "minimum vieillesse", est revalorisée à 792 euros par mois pour une personne seule à partir de ce mardi. Un hausse calculée en fonction des prévisions de l'inflation (+1,1 %), corrigée de la différence entre la prévision de l'année précédente et l'inflation effective, soit +0,6%. A noter, comme le rappelle RTL.fr, que l'allocation augmentera une seconde fois au 1er octobre. Cette-fois-ci dans le cadre de la réforme des retraites. A ce moment-là, elle sera de 800 euros par mois. Enfin, il rappeler que les retraites complémentaires quant à elles - Agirc (cadres du privé) et Arrco (tous les salariés du privé) - ne seront pas du tout revalorisées cette année.

Les allocations familiales
Comme pour le minimum vieillesse, les allocations familiales vont augmenter de 0,6% pour tenir compte de l'inflation. Ainsi, pour les familles ayant deux enfants à charge, elles s'élèveront désormais à 129,35 euros, 295,05 euros pour trois enfants et 460,77 euros pour quatre enfants

Le complément familial
Selon RTL, l'allocation de soutien familial, qui complète le revenu disponible des parents élevant seuls leurs enfants et qui n'ont pas ou de faibles pensions alimentaires, doit elle aussi être majorée de 25% en plus de l'inflation à horizon 2018. Au 1er avril, son montant passe donc de 90,40 euros pour un enfant privé de l’aide de l’un de ses parents à 95,52 euros, et de 120,54 euros à 127,33 euros pour un enfant privé de l’aide de ses deux parents.

La Paje
La Prestation d'accueil du jeune enfant (Paje) est destinée aux parents d'enfants de moins de trois ans. Elle est composée de prestations versées sous condition de ressources comme l'allocation de base. À partir du 1er avril, son montant sera divisé par deux pour les ménages dont les ressources dépassent un certain seuil (48 000 euros par an pour un couple avec deux revenus et deux enfants) et passera à 92,31 euros. Pour les autres, l'allocation ne bouge pas et reste à 184,62 euros.

L'allocation de rentrée
L'allocation de rentrée, qui sert à payer les cartables et autres fournitures scolaires de plus de 5 millions d'enfants, est versée chaque année à la fin du mois d'août, mais son montant est décidé au 1er avril. Ainsi, elle va passer cette année de 360,47 euros à 362,63 euros pour les 6-10 ans, de 380,36 euros à 382,64 euros pour les 11-14 ans et de 393,54 euros à 395,90 euros pour les 15-18 ans.

A noter que selon FranceTVinfo, à partir de ce mardi, les ménages sont soumis à une nouvelle taxe sur la consommation de produits énergétiques polluants. Le montant de la taxe a été fixé à 1,41 euro par mégawattheure à compter du 1er avril. Elle sera ensuite relevée à 2,93 euros en 2015, et 4,45 euros en 2016. Ce qui aura pour conséquence d'alourdir la facture de gaz, même si le gouvernement a prévu des compensations pour les plus modestes. Enfin, le montant de la taxe de solidarité sur les tarifs applicables aux billets d'avion a augmenté de 12,7%, depuis le ce mardi 1er avril. Certains passagers payent désormais jusqu'à 5 euros de plus.

 

lu sur RTL.fr

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Pourquoi la nouvelle allocation de 483 euros n'est pas la bonne arme pour réduire la pauvreté chez les 100 000 jeunes français en situation de grande précarité2 000 euros mensuels pour tous : pourquoi l’allocation universelle qui compenserait la fin de toutes les autres est une idée moins folle qu’il n’y paraitMarisol Touraine : "ceux qui sont au minimum vieillesse verront leur retraite revalorisée au 1er avril"

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !