Primaire UMP à Paris : Copé appelle à la "modération" et au "sang-froid" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Le scrutin sera clos lundi à 19 heures.
Le scrutin sera clos lundi à 19 heures.
©Reuters

Tentative d'apaisement

Primaire UMP à Paris : Copé appelle à la "modération" et au "sang-froid"

Pierre-Yves Bournazel, élu UMP du 18e arrondissement et candidat à la primaire de Paris, a demandé l'annulation du scrutin pour cause d'irrégularités.

Dans un communiqué publié vendredi soir, le président de l'UMP Jean-François Copé a appelé "tous les candidats à la primaire" pour les municipales à Paris "à faire preuve de modération et de sang-froid". 

Jean-François Copé estime que "la compétition est légitime" mais souhaite cependant que "tous les électeurs puissent voter en conscience, dans un climat serein".

A 17h vendredi, Pierre-Yves Bournazel, conseiller de Paris élu dans le XVIIIe arrondissement, a convoqué la presse sur le parvis de l'Hôtel de Ville pour demander la suspension du processus de vote. "Aucun d'entre nous ne peut sortir légitimé et n'aura l'autorité et la légitimité nécessaires pour affronter la majorité sortante en 2014 en étant désigné par ce processus, notoirement entaché de failles manifestes et d'irrégularités non sanctionnées", a proclamé alors le benjamin de ce scrutin.

Le conseil supérieur de la primaire va se réunir ce samedi 1er juin à 16 heures, au siège de la fédération UMP de Paris pour tenter d'apaiser la situation. Débuté à 8h du matin vendredi, le scrutin sera clos lundi à 19 heures.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !